17/10/2007

Quel pilote dans l'avion?

Par Pierre Béguin


 

Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais il arrive parfois que le citoyen qui sommeille en moi ressente comme un léger soupçon, une espèce de sensation ténue qui impose à mon entendement une hypothèse désagréable : est-ce que, par hasard, on ne se foutrait pas de nous?
Tenez, pas plus tard qu’hier! Je reçois de mon assurance maladie, comme vous j’imagine, le détail des primes 2008. Avec diminution, est-il inscrit en caractère gras. Chouette! que je me dis aussitôt. 40 centimes par mois, la diminution! 1 fr 20 par trimestre! 4 fr 80 par année! Pas même un paquet de cigarettes! De toute façon, je ne fume plus. J’ai pris ma calculette pour estimer exactement mon gain : 0,12% ! Bon! On annonçait une baisse de plus de 3% mais tout de même, je suis rassuré, Couchepin et les assurances n’ont pas menti : pas d’augmentation pour 2008, c’est déjà ça, comme dit l’autre.
Alors pourquoi ce léger soupçon, cette sensation ténue qui se réveille et qui m’impose sa litanie? Une sensation qui en cache une autre, plus obsédante et angoissante celle-ci : qui dirige vraiment ce pays?
Au fait, comment appelle-ton un régime où ceux qui dirigent n’ont pas été élu par le peuple?

Les commentaires sont fermés.