20/10/2007

Jacques Prévert était-il heureux?

Réponses aux substantifs androgynes
(m) = masculin (f) = féminin
(exception) = masculin singulier et féminin pluriel
Abîme (m) - Aérogare (f) - Alluvion (f) - Amalgame (m) - Amarre (f) - Amiante (m) - Amorti (m) Amour (exception: m sing-f plur) - Antidote (m) - Aparté (m) - Apogée (m) - Apostrophe (f) - Argile (f) - Armistice (m) - Astérisque (m) - Augure (m) - Chasuble (f) - Délice (exception: m sing-f plur) - Dithyrambe (m) - Dividende (m) - Echappatoire (f) - Echauffourée (f) - Ecritoire (f) - Edelweiss (m) - Effluve (m) - Electrode (f) - Eliminatoire (f) - Eloge (m) - Enzyme (f) - Ephéméride (f) - Epice (f) - Epitaphe (f) - Epître (f) - Equinoxe (m) - Equivoque (f) - Escrime (f) - Estime (f) -
Evangile (m) - Exergue (m) - Granule (m) - Haltère (m) - Hémisphère (m) -
Hémistiche (m) - Interface (f) - Intervalle (m) - Interview (f) - Métastase (f) -
Météore (m) - Météorite (m ou f) - Minuit (m) - Moufle (f) - Oasis (f) - Opprobre (m) - Orgue (exception: m sing-f plur) - Orque (f) - Pétale (m) - Planisphère (m) - Recel (m) - Sémaphore (m) - Sitcom (f) - Tentacule (m)

 

Content(e) du résultat? Il ne vous reste plus qu'à interroger votre voisin...

Retour à l'article

 

 

 

La pensée de la semaine proposée par Olivier Chiacchiari

 


 

 

    Il faudrait s'efforcer d'être heureux,

    ne serait-ce que pour donner l'exemple.

    Jacques Prévert

 

 

 


J'aime bien cet aphorisme qui - au-delà de son ironie noire - évoque le bonheur comme une ambition déterminée, indissociable de la notion d'effort, par opposition à la béatitude passive et illusoire à laquelle certains aspirent.

Commentaires

Merci pour cette référence à Prévert dont l'oeuvre est ma bible personnelle depuis toujours. Une seconde de bonheur dont je vous sais gré.

Écrit par : Jacques Herman | 20/10/2007

En y songeant c'est une curieuse réflexion de la part d'un anticlérical convaincu. Une espèce de similitude de démarche...

Écrit par : libou | 22/10/2007

"Il suivait son idée. C'était une idée fixe, et il s'étonnait de ne pas avancer"

Ou encore

"Quand la liberté n'est pas vraie, la vérité n'est pas libre"

Et pour finir:

"Si quelqu'un vous dit: "Je me tue à vous le dire", laissez-le mourir!"

Écrit par : Zorg | 22/10/2007

les mots sont la respiration de l'esprit, ils font vivre mais ils peuvent tuer

Écrit par : flour nanou | 17/11/2007

Les commentaires sont fermés.