Etourneaux

Imprimer

 Pascal REBETEZ

 

 

Un vol d'étourneaux

sur les vignes gelées

et ma poitrine gonfle

dans l'ivresse de ton cru.

Au revers des saisons,

des ailes et de la sève

enflent mes poumons

qui soulèvent les labours.

J'ai ton goût dans le bec,

ô ma buse assoupie,

et les serres plantées

à ta folle envergure.
Lien permanent Catégories : Ça nous séduit 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.