01/11/2007

Les mutations verbales de Pascal Nordmann

 

Par Olivier Chiacchiari

Pour accueillir mon premier invité, j'ai choisi de vous présenter un personnage qui m'est particulièrement cher en raison de l'amitié qui nous lie, mais aussi et surtout pour son éclectisme créatif. Depuis des années, Pascal Nordmann explore avec force et talent plusieurs disciplines en parallèle: l'écriture, bien sûr, mais aussi les arts plastiques, la mise en scène et la programmation informatique (il a notamment créé le site des eat-ch: http://www.eat-ch.org).
Un artiste multi autodidacte qui n'a pas fini de m'étonner !
C'est ainsi que nous avons commencé à travailler ensemble sur un projet pour le moins particulier et enthousiasmant: un générateur électronique de théâtre. Création à la fois littéraire et informatique actuellement en chantier, que nous nous ferons un plaisir de vous présenter ici lorsque nous serons parvenus à un résultat satisfaisant.
Mais pour l'heure, afin de mieux comprendre de quoi et de qui il s'agit, je vous invite à entrer dans l'univers de Pascal Nordmann. Et je vous encourage vivement à - non pas visiter - mais expérimenter son site internet.
L'Encyclopédie mutante ne devrait laisser indifférent aucun amateur de littérature...

 

http://www.pascal-nordmann.com/


 

Un monde en mouvement

 

Par Pascal Nordmann

Toutes les formes d'étonnement sont bonnes à prendre, tous les outils sont capables de produire de l'art, tous les artisanats possèdent leur douceur. Qu'en est-il de l'informatique? L'ordinateur peut-il nous étonner? Peut-il produire (ou nous aider à produire) de la littérature? L'ordinateur est-il capable de la douceur de l'artisanat?
Ces questions, je me les pose depuis que je possède un ordinateur. Cela fait donc un peu plus de dix ans que je me suis mis à la tâche. A côté de mon travail d'écrivain, de plasticien et de metteur en scène, j'ai appris la programmation. Le résultat (provisoire): l'Encyclopédie mutante.
L´Encyclopédie mutante se sert de la langue et du hasard pour tenter de dépasser le non-sens. Son matériau de base est un dictionnaire placé sur le réseau. C'est un vaste chalut qui explore et pèche dans la langue française. Qui pèche à la recherche du sens.
Les rubriques sont différentes à chaque consultation. Tout est en mouvement. Parfois à côté, parfois finement dedans.
Mais l'Encyclopédie n'est qu'une des applications possibles du module. Le générateur de poèmes en est une autre. Il travaille avec des bases introduites par un auteur de chair et d'os. Ses bases sont infiniment extensibles.
Le traitement informatique permet de jouer avec la langue comme avec un matériau brut (rimes, pieds, allitérations …) mais au fil des mois, le module a aussi appris à reconnaître diverses catégories lexicales (l'amour, la philosophie, la cuisine, l'armée etc.). En d'autres termes, le module apprend la littérature.
La subversion de textes d'écrivains est une autre application possible. Sur mon site on découvrira des textes allant de Montaigne à Nathalie Sarraute en passant par Rousseau, et même Molière dans leur version originale et dans leurs différentes transformations.
Ce travail, qui ne cesse de se développer, est une œuvre ouverte dont les étapes sont publiques puisque tout un chacun peut les suivre sur la toile.

Pour davantage d'explications, cliquez ici 

 

(Photo: Vincent Calmel, Fenêtre en mouvement: Pascal Nordmann.)

Commentaires

Permutation. Mutation. Mutisme. Action. Fermez l'aorte: il y a un courant d'air.

Écrit par : Zorg | 02/11/2007

Les commentaires sont fermés.