16/12/2008

Mon plus beau souvenir de lecture

 


Par Antonin Moeri

 



hemingway_ernest_large_3-back.jpgLorsque j’avais quatorze ans, un garçon de deux ans mon aîné me fascinait (par deux fois, il avait dû refaire une année scolaire, il dirige à présent la fabrique de cure-dents créée par son père). Non seulement il avait deux têtes de plus que moi, mais il connaissait les femmes (c’est avec un plaisir tout particulier qu’il me racontait ses soirées avec la fille d’un peintre en bâtiments, qu’il me décrivait ses seins volumineux, la courbe de ses hanches, ses petits han han au moment de l’escalade). Un après-midi, ce garçon m’entraîna dans une aventure. Nous ne sommes pas allés à l’école mais dans sa chambre. Nous avons écouté du jazz en buvant du whisky. À l’époque, j’avais lu les romans d’Hemingway et ce fut un peu pour ressembler à l’écrivain américain que je bus verre sur verre de cet alcool qui me brûlait les entrailles. C’est dans le jardin, à l’instant où j’eus lancé la boule de pétanque (qui s’arrêta juste à côté du cochonnet, me racontera plus tard le fils du fabricant de cure-dents) que je me suis effondré. Le garçon ramena mon corps inerte sur une charrette fixée à son vélomoteur. Le coma éthylique dura cinq heures. Le lendemain, j’ai gardé le lit. J’ai alors lu « Les Cosaques » de Tolstoï. C’est mon plus beau souvenir de lecture. Est-ce dû à l’état dans lequel je me trouvais (une situation de rescapé) ou aux personnages, aux descriptions, aux dialogues inventés par le romancier russe ? Franchement, je ne saurais trouver une réponse pertinente à cette question.

Commentaires

Je pardonne très rarement les excès d'alcool, en ayant souffert dans mon enfance de la manière que la décrivent parfois nos grands romanciers, mais étant donné vos lectures de jeunesse j'ai bien envie de le faire, à condition toutefois que vous n'ayez pas fait trinquer votre progéniture (comme le disent les affiches) si vous en avez une.

Écrit par : Mère | 16/12/2008

J'ai pas compis la critique de madame Mere, mais personnalement moi, j'aime ces pensées littéraire... Je suis un rus,et je n'ai lu Tolstoi en francais, mais en rus c'est une vrais réalisation de l'art! Particulièrement j'aime son "Guerre et paix"!

Écrit par : Noah | 04/02/2009

Les souvenir influancés par des oeuvres littéraires sont les plus impressionnants, les plus chers, les plus intimes et gardant à l’échelle maximale une franchise et l’esprit d’aventure. Ce petit billet a tout à fait une valeur esthétique et cela est peu importe par quoi a-t-il été influencé.

Écrit par : Aaron | 11/02/2009

J'adore Lev Tolstoi aussi. Son "Guerre et paix" est bien une des choses les plus plaisantes aussi qu’excellentes que j’ai eu l’occasion de lire et d’apprendre. Car le sujet est vraiment au-dessus de la banalité ! De plus la manniere d'ecrire de Tolstoi est plus qu'adorable!

Écrit par : Raul | 18/03/2009

Nice blog having nice information. some times we ignore this sort of things & also suffer a lot as well. However we can save a lot with the assistance of these tips for example time etc..

Écrit par : adjustable bed | 20/04/2011

Je suis très apprécié pour ce blog. Son un sujet informatif. Il m'a beaucoup aidé à résoudre certains problèmes.

Écrit par : sewa genset | 06/03/2012

Les commentaires sont fermés.