22/09/2009

En hommage à...

Par Antonin Moeri

 

 

315-bn-20090315-F010-thetorturedmess-365030-MI0001.standalone.prod_affiliate.50.jpg






Longtemps je me suis posé deux questions sans trouver de réponses: Pourquoi, au début d’une nouvelle, un personnage féminin de Carver braque-t-il un revolver sur un homme et pourquoi ce personnage s’appelle-t-il Miss Dent? Petit tour par le dictionnaire. Le mot anglais “dent” signifie marque de coup, bosselure. Ah mais oui! L’auteur a donné ce nom à une femme blessée, une femme dont l’âme est cabossée et qui se venge.
Après avoir braqué son pistolet sur un homme qu’elle a fait se coucher dans la poussière, cette mystérieuse Miss Dent se retrouve dans une salle d’attente déserte, un sac à main sur les genoux (contenant le revolver). Elle voit entrer un vieillard sans chaussures et une femme d’âge mûr qui paraissent nerveux. Il semblerait qu’elle parle italien. Le vieux lui demande de parler anglais. Elle évoque des cinglés qu’ils viennent de quitter. Le lecteur se demande si ces fous font partie de leur famille et si le vieux est le père de la femme qui l’accompagne. Celle-ci interpelle Miss Dent, lui reproche son mutisme et lui fait la morale. Arrive enfin un train dans lequel montent les trois personnages, attentivement observés par quelques passagers.
Mais pourquoi ce nom DENT? me demandais-je jusqu’à cet été. J’ai alors lu une nouvelle de John Cheever, dans laquelle apparaît une Miss Dent. Il s’agit d’une timide dactylo qui manque de confiance, d’amour-propre, et dont l’écriture évoque des traces de griffes. Elle trouve un emploi chez Blake qui va profiter d’elle. Il passe la nuit dans ses bras et, le lendemain, la renvoie du bureau. Miss Dent décide de se venger. Elle retrouve Blake dans un train, le tient à sa merci avec un revolver. Elle veut qu’il lise une lettre qu’elle lui a écrite mais jamais envoyée. “La seule chose que j’aie jamais voulu dans la vie, c’est un peu d’amour”, lui déclare-t-elle. Elle le conduit derrière un entrepôt du port, où elle le fait se coucher dans la poussière. Alors seulement elle se sent mieux, puis disparaît dans la nuit.

En guise d’hommage, Carver a donc écrit une suite à la nouvelle “Le17h48” d’un écrivain qu’il admirait. En lisant la nouvelle de Cheever, je compris enfin pourquoi, plus tôt dans la soirée, Miss Dent avait braqué un revolver sur un homme et pourquoi “elle essayait de lui faire comprendre qu’il ne pouvait pas continuer à piétiner les sentiments des gens.”



John Cheever: Insomnies, Le Serpent à plumes, 2000

Commentaires

l'anglais est la langue universelle, donc il est impératif d'en savoir parler.

Il existe plein de cours sur le net pour savoir apprendre cette langue.

Avec cette langue, on peut voyager n'importe où.

Écrit par : apprendre l'anglais | 06/10/2009

Les commentaires sont fermés.