13/10/2009

Pierre est mort. Jacques aussi.

 

par PASCAL REBETEZ

Une bise froide nettoie le ciel genevois. Je roule à bicyclette à travers le bois de la Bâtie, revenant de la cérémonie funéraire de Pierre Lometto, mort d’un cancer et d’un trop-plein de vie. Je l’ai connu dans une salle des maîtres il y a trente ans puis retrouvé en voisin de quartier, une jambe en moins, une fausse jambe en plus. Autrefois, il avait publié, à compte d’auteur je crois, quelques petits livres de nouvelles dont je me rappelle l’étrangeté et la sensibilité. On pourrait dire ainsi : un écrivain est mort et personne n’en a parlé et n’en parlera jamais.

Sauf que Jacques Chessex est mort le même jour et qu’on en parle beaucoup, énormément même. Hier soir, en sixième édition, le TJ ressortait des films de classe avec témoignages d’anciens élèves, on attend les numéros spéciaux des hebdomadaires… Jamais la littérature de ce pays n’avait connu une telle couverture médiatique ! Il y a eu il y a quelques semaines le phénomène Metin Arditi, interrogé lui aussi en tant que frère d’arme de Chessex ( !?)… et je me demande en regardant le paon de la Bâtie se pavaner dans son jardin si on n’assiste pas à une sorte de gigantesque méprise, ou plutôt à un cirage généralisé de pompes funèbres… Une consoeur journaliste et écrivaine stipule sans barguigner que ne pas aimer Chessex, c’est prouver qu’on est un mauvais écrivain ! Mais puisque c’est écrit dans Le Matin, c’est que ça doit être vrai ! Et les autres, non je ne citerai pas tout le monde, d’autant que chacun aime à être le plus proche possible du défunt dont le génie définitif rejaillit forcément sur ses thuriféraires.

Chessex, je l’ai lu un peu. Comme tout le monde. J’en ai surtout entendu parler. Provocateur l’artiste ? Certes, mais surtout préoccupé principalement par l’édification de la statue de Saint Soi-Même. Et pour cette édification, Chessex était un battant, et mieux encore : un winner ! Je l’ai reçu à la télévision, je pense même qu’il s’agit de sa dernière interview télévisée. Il parle de Dieu en lequel il sera bientôt et, hors caméra, insiste à réitérées reprises pour qu’on lui rembourse sa course en taxi. C’est aussi le seul invité qui n’a eu de cesse de regarder l’image de lui-même dans la boîte à souvenir. Génial, certes, mais aussi vaniteux, un peu mesquin et finalement tellement humain dans son inlassable besoin de consolation.

Je vais tenter ce soir de retrouver le petit bouquin de Lometto.

Commentaires

Merci.
D'une belle justesse et, comme tout ce qui l'est, nécessairement courageux.

Écrit par : Lionel Chiuch | 13/10/2009

Pascal,

C'est très touchant et j'apprécie ton geste pour avoir publié cette note. J'ai assez bien connu Pierre quand j'habitais le quartier Servette-Grottes.

Tu écris : "Je vais tenter ce soir de retrouver le petit bouquin de Lometto".

Eh bien, si ça t'intéresse, je possède un exemplaire dont le titre est "Sauve qui peut !" paru en septembre 1999 aux Editions La Spirale. Je ne sais pas si c'est le bouquin que tu cherches ?

Benoît Marquis

Écrit par : Benoît Marquis | 13/10/2009

"mais aussi vaniteux, un peu mesquin "

C'est à ce demander qui l'est le plus, alors qu'il n'est pas encore enterré!?

Écrit par : Patoucha | 13/10/2009

Merci Benoît, je le lirais volontiers

à bientôt

Écrit par : Rebetez Pascal | 14/10/2009

C'est avec tristesse que j'apprends le décès de Pierre. Nous formions une paire d'amis au CO dans les années 68. Nous avions écrit des fascicules pour l'enseignement de la physique ( qui sont encore utilisés aujourd'hui sous le manteau) . Je possède ses livres. Louis Berlie, ancien directeur du CO Bois-Caran

Écrit par : Berlie Louis | 14/10/2009

On aime beaucoup les écrivains, dans ce pays, mais morts! Surtout à la télévision... Le problème, avec Chessex, c'est qu'il a écrit des livres (plus de 60!), et que certains sont excellents! L'homme s'est incliné, comme disait joliment le pasteur hier à l'enterrement de Maître Jacques. Resteront les livres...

Écrit par : jmo | 15/10/2009

Parler de Jacques Chessex pour parler de Lometto.
6 lignes pour Lometto, le reste -presque le triple- pour Chessex.
IMaître Jacques prends la place, même quand il s'agit de morts.

ps. la dernière interview tv de Chessex je crois bien que c'était à "La Télé"

Écrit par : David Marin | 23/10/2009

Je suis le fils de Pierre Lometto, je vous remercie d'avoir parler de lui. Si vous voulez des ouvrages de mon père (il en a fait une dizaine) vous pouvez je contacter.

Écrit par : Lometto | 26/12/2009

Bonjour Pascal,

ça me ferait plaisir de vous offrir un exemplaire de chaque livre que mon père Pierre Lometto a écrit.

Voici mon adresse email pour que l'on puisse correspondre : laeti_4@yahoo.fr.

J'ai récupéré tout son stock de livres et ne sait pas quoi en faire. Toutes vos idées sont bonnes à prendre.

Merci d'avance

Excellente journée et j'espère à bientôt

Laetitia Lometto

Écrit par : Laetitia Lometto | 25/09/2012

Les commentaires sont fermés.