06/11/2009

Minarets: oh oui!

Par Alain Bagnoud

swisstxt20091015_11359802_5.jpgLe 29 novembre, donc, on votera en Suisse. Je rappelle que des représentants de l'extrême-droite, l'UDC et l'Union démocratique fédérale (UDF), ont lancé une initiative, qui a abouti, pour introduire dans la Constitution une interdiction de construire des minarets.

Je voulais faire un papier là-dessus. Un texte objectif qui confronte les arguments pour et contre. Une vraie petite dissertation. Mais quelle difficulté! Il a fallu insister, c'était un exercice de style complexe. Car si les motifs pour refuser l'initiative abondent, il faut se battre les flancs pour en trouver de favorables. Mais enfin, j'ai réussi: et voici quatre raisons pour voter oui à l'initiative.

1: Nous porterons des coups très durs à la religion. L'islam pour commencer, mais les autres suivront. La suite obligée étant bien sûr de détruire les clochers, bulbes, coupoles, etc. Aucune tolérance. La religion évidemment est le mal, Voltaire le disait déjà. Interdire les minarets est un premier pas intéressant. Nous nous occuperons des différents clergés ensuite.

2: Nous empêcherons une prolifération incontrôlée, favorisée déjà par le laxisme actuel. N'oublions pas qu'il y a déjà quatre, oui, j'ai bien dit quatre, minarets dans l'ensemble de la Suisse. Mais que fait la police des constructions? Que le Conducteur et futur Gouverneur de Genève, de la Suisse, du Monde: Eric Stauffer, l'homme des chiffres (voir ici), mette un peu d'ordre dans tout ça! Car il a toutes les solutions, il éradique les dealers, il annihile les mendiants, il construit des logements, il donne du travail à tout le monde, il console les veuves et les affligés, il guérit les écrouelles, il soulève les montagnes, suffit de lui demander.

3: Nous soutiendrons grâce à notre vote Oskar Freisinger, le grand poète d'extrême-droite, qui a été l'un des premiers à éructer contre les minarets. Voir ici. Nous remettrons dans les médias cet homme en perte de vitesse, considéré comme un guignol par l'UDC lui-même, son propre parti, qui lui préfère désormais les bien sérieux Yvan Perrin, policier neuchâtelois, et Yves Nidegger, ancien mooniste.

4: Il y aura ensuite plein d'attentats de fanatiques islamistes contre la Suisse, et nous pourrons enfin montrer notre capacité de résistance et de lutte. Nous ferons la preuve de notre caractère intransigeant et guerrier, ce qui ne s'est plus vu depuis 1515, date de la bataille de Marignan, dernière à laquelle la Suisse a participé. Que nous avons perdue. Mais n'oublions pas que nous n'avons plus rien perdu depuis.

Mes arguments vous ont convaincu? Je peux vous assurer que moi, en tout cas, au moment de voter, je n'aurai pas la moindre hésitation.

Publié aussi dans Le blog d'Alain Bagnoud

 

Commentaires

Comme on ne peut pas tout lire, vous ne connaissiez les arguments que je produits depuis des mois en faveur de l'interdiction. Voici donc une première livraison (texte publié le 3 avril 2009) :


(...) Cette initiative est capitale et elle vient à son heure ! Deux chiffres : en 1965, la France comptait quatre lieux de culte musulmans, en 2006, chiffres du ministère de l'Intérieur, il y en avait 2147, soit 537 fois plus. Au début de l’année, le « Spiegel » révélait qu’en Allemagne, le nombre de projets de mosquées est de l’ordre du millier

Nous sommes donc bel et bien en présence d’une invasion qui se double d’une islamisation de tout l’Ouest européen où les signaux d’alarme se multiplient.

Dans ce contexte, l’initiative anti-minarets revêt une importance qui dépasse de très loin les limites de notre pays. Pour la Suisse proprement dite, ce vote est providentiel et une occasion semblable ne se représentera sans doute plus jamais.

Pour comprendre l’enjeu, il convient d’avoir une juste perception de l’Islam. Ce n’est pas une religion au même titre que le catholicisme, le bouddhisme ou le judaïsme, c’est une religion en même temps qu’une idéologie qui régente à la fois les institutions qui président à la destinée des citoyens, et la vie au quotidien du fidèle, jusque dans ses aspects les plus triviaux.

Cette particularité fait que le musulman n’est jamais pleinement à son aise dans une société de mécréants. Il a sans cesse de nouvelles revendications à formuler pour adapter le cadre dans lequel il vit aux impératifs de sa croyance.

En voici un échantillonnage qui est loin d’être exhaustif :

- la création de carrés confessionels dans les cimetières
- l’autorisation de l’abattage hallal
- l’ouverture "sexuée" des piscines
- la suppression de la mixité dans les écoles
- le droit de porter le voile en toutes circonstances
- le droit du port de la burqa, y compris dans les endroits « sensibles » où, par exemple, le port du casque intégral est interdit
- des plats hallal dans les cantines scolaires, puis la création d’espaces réservés aux seuls enfants musulmans afin d’éviter que les couverts impurs des Infidèles ne souillent ceux de leurs chères têtes blondes – ça, c’est vraiment une façon de parler
- l’autorisation pour l'appel du muezzin
- interdiction du crucifix dans les classes des écoles (procès intentés à l'Etat italien)
- la création à Amsterdam d’un " arrondissement islamique franc », par son maire, Ahmed Marcouch
- la reconnaissance de la polygamie (c’est acquis aux Pays-Bas)
- la mise en sourdine des fêtes chrétiennes
- l’aménagement des horaires de travail en fonction des cinq prières quotidiennes

Un OUI à l’initiative reviendrait donc à adresser un message très clair aux musulmans qui sont déjà dans la place : - Nous vous tolérons, comme par le passé, mais à la condition que, comme par le passé, vous adoptiez le profil bas qui sied à une foi d’importation, totalement étrangère à nos mœurs, à nos traditions et à notre civilisation.

Écrit par : Scipion | 06/11/2009

"- interdiction du crucifix dans les classes des écoles (procès intentés à l'Etat italien)"

Il ne s'agit pas de la demande qui fait polémique actuellement, mais d'une requête portée devant les tribunaux par un dénommé Adel Smith, un Egyptien, président de l'union des musulmans d'Italie.

Écrit par : Scipion | 06/11/2009

"selon «La Liberté» du 28 octobre citée par le président de l'UDC Fribourg-Ville Daniel Gander, cet imam a appelé à «punir les ennemis de l'islam et à soutenir les frères combattants en Tschétchénie, en Afghanistan, en Irak et en Palestine»."

Les choses sont clairs, les Islamistes sont parmi nous et la communauté musulmane modérée est incapable de faire l eménage! Il est que nous prenions les mesures nécessaires pour héradiquer ce "Cancer" ! Pas de minarets, pas de Burka, pas de séparation hommes/femmes dans les piscines !

Écrit par : vince | 06/11/2009

"Il y aura ensuite plein d'attentats de fanatiques islamistes contre la Suisse"

Ca c'est un agrument avancé par Maurice Chevrier, PDC-vs (pour le non) lors d'un débat sur canal 9 avec Oskar Freysinger.....contre lequel OF....a justement relevé que si c'était ça qui nous pendait au nez.....et bien mieux valait voter OUI tout de suite!, car cela présage de leurs intentions futures!

D'autre part, un très grand nombre de femmes, intuitivement comprend que cette pointe d'iceberg que représente le minaret, doit être combattu maintenant et pas quand elles auront perdu leurs libertés à cause des cons-patriotes "mous"
qui n'auront rien vu venir!

Écrit par : Corélande | 06/11/2009

Ah, ces commentaires! C'est le problème quand on traite ce genre de question, mon cher Bagnoud: on donne une tribune à l'extrême-droite. Et toute votre ironie ne pèse pas lourd face au flux de renseignements biaisés et d'opinions douteuses.

Écrit par : ArthuRien | 06/11/2009

"... la communauté musulmane modérée est incapable de faire le ménage!"

Encore faudrait-il qu'elle en ait envie. Je n'ai pas connaissance d'un seul exemple où un Fidèle aurait dénoncé un autre Fidèle à la police et à la justice des Mécréants, pour quelque motif que ce soit.

Écrit par : Scipion | 06/11/2009

"...toute votre ironie ne pèse pas lourd face au flux de renseignements biaisés et d'opinions douteuses."

Ce ne sera vraisemblablement pas le cas de votre rigueur, si vous avez, vous-même, des arguments solides à opposer aux "renseignements biaisés" et aux "opinions douteuses".

Écrit par : Scipion | 06/11/2009

M. BAGNOUD,

Je me permets de rectifier une grave erreur dans votre commentaire...le MCG incite à voter CONTRE L'INITIATIVE ANTI-MINARETS et pas le contraire comme vous le laissez entendre !

Vous n'avez tout de même pas oublié que Me POGGIA EST FERVENT MUSULMAN, PUISQU'IL S'EST CONVERTI A L'ISLAM EN DISANT QUE L'ISLAM ETAIT UNE MAGNIFIQUE RELIGION !

Écrit par : Café | 06/11/2009

Un lien intéressant:
http://www.youtube.com/watch?v=Osejfnht5tM

Preuve que le contre l'Islamisme, il n'y a pas l'extrême droite qui part au combat. Les pros laïques s'organisent fàce à des provocations multiples. Ceci-dit je ne voterais pas pour cette initiative, car elle provient de millieux xénophobes et est injuste contre les musulmans modérés. Mais je ne voterai pas contre, car il y a un risque d'encourager quelques barbus à profiter d'une large victoire, pour demander d'avantage que la construction de leur minaret.

Écrit par : Riro | 06/11/2009

Je suis sidéré par la mauvaise foi des opposants à l'initiative. Car ce n'est pas de l'ironie. Outre le mensonge sur le MCG, certains ne votent pas sur la question, mais sur qui a posé la question. Donc si l'UDC propose par exemple une loi pour renforcer la démocratie, il faudra voter contre. Ce n'est pas non plus une loi pour ou contre l'islam, mais une loi qui s'oppose à la construction des minarets. Punktschluss.

Ceux qui sont favorables à leur construction sont donc favorables à ce qu'ils soient utilisés. Car un minaret ne sert qu'à une seule chose: l'appel à la prière. Lorsque le nombre des minarets aura été multiplié pas 10, 20, 50 ou 100, ce sera la revendication qui s'imposera "tout naturellement".

Écrit par : Georges | 06/11/2009

La communication des personnes par la médiation de Dieu était une réponse belle et économique à la question de la communication des substances. On s'en rend compte aujourd'hui dans la transformation anarchique de notre paysage dans lequel prolifèrent chaque jour d'avantage des antennes de téléphonie mobile. Elles sont partout: sur des immeubles locatifs, au milieu des champs, à l'intérieur des tunnels, au sommet des montagnes, sur le toit de nos bâtiments publics. On en a même vu même sur des cabines téléphoniques.
Nous ne pourrons cependant revenir en arrière. J'en ai pris conscience hier soir lorsque j'ai avoué à ceux à côté desquels j'étais assis que je préférais, à la location pour mille francs par mois d'une antenne supplémentaire au sommet de l'église du village, la construction d'un minaret en bordure de la route qui mène au cimetière.
J'ai compris à l'oeil assassin que m'ont lancé mes voisins de table ce que c'était qu'une fatwa. Car s'ils ne croient pas en Dieu, ils ne supportent pas non plus l'idée qu'un autre dieu puisse faire de l'ombre à leur incrédulité. Mes amis sont prêts à de nouvelles croisades.
(12 juin 2009)

Écrit par : JP | 06/11/2009

@Georges

A la base cette initiative n'est pas celle de l'UDC! Je me rappel de Jurg Scherrer, ancien président des patriotes suisses, croquant un minaret, il y a quelques temps de cela. Il y a une différence entre donner moins de droits à une communaute qu'à une autre et défendre le principe de laïcité. S'il veulent les utiliser pourquoi pas, mais c'est du prosélytisme de par le message même du Muezzin.... mais cela est un autre débat.

Écrit par : Riro | 06/11/2009

Essayez de lire le billet de hier de Michel Bory dans 24 heures, sur l'idée de remettre le minaret au milieu du village. Voilà un écrivain qui nous change de ces écrivaillons...

Écrit par : Géo | 06/11/2009

Je voterai pour l'initiative contre les minarets par amour pour ce pays et pour ses habitants quelle que soit leur religion, parce que je refuse que la Suisse soit transformée en un champ de bataille par les islamistes. Les minarets ne sont pas indispensables pour la liberté de culte. La Mosquée de l'Aqsa avec le dôme doré à Jérusalem n'a pas de minaret.

La Fontaine écrit:
Rien n’est si dangereux qu’un ignorant ami ;
Mieux vaudrait un sage ennemi.

Je souhaite proposer aux lecteurs, à nos Églises, à la Commission fédérale contre le racisme, à nos juristes et à nos politiciens de télécharger gratuitement de mon site: certains de mes ouvrages: http://www.sami-aldeeb.com/articles/view.php?id=410
notamment:

Avenir des Musulmans en Occident, cas de la Suisse, 2009, 193 pages.
Avvenire dei Musulmani in Occidente. caso della Svizzera, 2009, 193 pages.

et ceux qui les préfèrent sur papier peuvent les commander auprès de leur éditeur: http://www.thebookedition.com/advanced_search_result.php?keywords=aldeeb

Écrit par : Sami Aldeeb | 07/11/2009

Les commentaires sont fermés.