SUISSE MOISIE

Imprimer

Par Antonin

CASTRO.jpg




Des écrivains suisses se sont spécialisés dans un genre: dénoncer leur pays replié sur lui-même, peuplé de gens frileux, têtus, stupides, craintifs, incultes, cupides, méfiants, racistes et j’en passe. Le texte de ces écrivains donne souvent dans le cliché télévisuel, c’est-à-dire  l’absence de nuances. Dans “Hommage à la Suisse” (écrit en 1932, année de parution du “Voyage au bout de la nuit”), Hemingway s’est adonné à cet exercice de manière cocasse et féroce.
Buffet de gare de Territet. Un Américain de passage propose à la serveuse une partie de jambes en l’air pour trois cents francs. Prenant un air outré, celle-ci refuse. Un autre jour, un écrivain américain de passage commande un café. Il propose à la serveuse de faire la tournée des grands-ducs. Refus catégorique. L’Américain, qui vient de divorcer, offre à trois porteurs deux bouteilles du meilleur champagne. On parle du divorce, phénomène de société alors beaucoup plus répandu aux USA qu’en Suisse. Pour nos trois porteurs, le divorce est inconcevable. Quand il quitte l’établissement, l’écrivain épie par la fenêtre nos trois employés: au lieu de boire joyeusement la seconde bouteille de l’excellent champagne, ils demandent à la serveuse de remporter au bar la bouteille intacte. “Ça leur fait trois francs et quelques par tête”, se dit Johnson.
L’observation précise de la vie des vraies gens (expression d’une politicienne française passée au second plan) permet de raconter des histoires qui en disent plus que les stéréotypes véhiculés par la télé, les journaux et certains gendelettres. Je me disais, en lisant cet “Hommage à la Suisse”, que l’observation, quand elle tient à la fois de l’examen critique et de la contemplation, recueillait plus facilement mon adhésion. Avec très peu de moyens et un art consommé du dialogue, Hemingway offre l’image d’une certaine Suisse. Image qui, sur le plan littéraire, me semble plus efficace que les généralités proférées ici et là sur les banques, l’argent sale, la lâcheté des politiques, la frilosité, l’égoïsme, la peur, la xénophobie et le manque de maturité des habitants de ce petit pays plat, comme dit Georges Haldas.

 

Ernest Hemingway: Les Neiges du Kilimandjaro, Editions FOLIO

Lien permanent Catégories : Ça nous interpelle 10 commentaires

Commentaires

  • Il est en fait très difficile de caractériser une nation, ou un pays, parce que pour bien juger de ce qui est spécifique à un pays, et non à l'humanité en général, il faut bien connaître le pays dont on parle, et en connaître au moins deux autres très bien aussi. En général, quand on parle d'un autre pays, on le différencie par rapport à ce qu'on croit être différent du sien, mais le regard est déjà biaisé parce qu'on se comporte différemment dans un autre pays que dans le sien. Est-ce que l'Américain proposerait à une serveuse compatriote aussi facilement les 300 francs qu'à une serveuse suisse? Il ne suffit pas de passer quelques jours en touriste dans un autre pays pour saisir les choses réellement. Il faut y avoir vécu, y avoir travaillé.

    Quand on ne peut pas vivre successivement dans plusieurs pays, on peut quand même saisir des différences culturelles dans la littérature. On peut lire les écrivains suisses et les comparer aux autres. Et il y a certainement des tendances différentes. Le côté latin, hérité de l'ancienne Rome, est par exemple plus présent en France qu'en Suisse romande. Les Français ont l'obsession des lois, mais aussi de la vie publique formelle en général; ils ironisent facilement sur la morale, comme vide de sens propre. Or, les Suisses ont un côté plus lié aux coutumes, à la morale, à l'ethnique, à la couleur locale. La littérature française est très liée aux figures de rhétorique, ou aux dogmes littéraires, ou alors encore à la fonction démonstrative; les écrivains suisses ont des plaisirs plus simples et plus traditionnels, je pense. C'est moins grandiose, plus anodin, aussi, mais c'est plus vivant, plus agréable, plus souple. En tout cas c'est ma façon de voir.

  • Oui, naturellement, il y a le côté matamore du touriste en vadrouille, les poches pleines de dollars. Mais l'essentiel, dans la nouvelle de hemingway, c'est la focalisation sur le comportement des employés helvétiques. Leur côté tip top gnangnan faut pas exagérer un sou est un sou on va pas se beurrer le citron. C'est ça que je trouve magnifique à raconter parce que la Suisse c'est aussi ça. Bon, on trouve les mêmes profils sans doute en Auvergne ou en Wallonnie ou dans les faubourgs de Prague. Oui. Sans doute. Mais ce qui compte, c'est l'appréhension. le coup d'oeil. Le foyer de perception. Et là ça jubile. Ca virevolte. Un vent de liberté souffle. C'est ça que j'aime. Bonne nuit Rémi.

  • Le jour où un auteur suisse romand aura écrit quelque chose d'universel, alors il pourra critiquer la Suisse qu'il croit (par auto-identification) recroquevillée sur elle-même. Car c'est un fait que les auteurs et les médias suisses romands pensent que la Suisse est, comme eux, fermée et incapable d'innovation. C.-F. Ramuz est le dernier auteur suisse romand dont on peut prétendre qu'il ait écrit quelque chose d'universel. Cela remonte à pas mal de temps.

  • Mon cher Lord Acton, votre vision date un peu… Vous ne devez pas lire souvent les écrivains suisses d'aujourd'hui, qui ne font pas tous dans la caricature, heureusement. Ramuz est mort en 1947 : beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis…

  • Le jour où quelqu'un écrira quelque chose de réellement universel, il ne s'exprimera plus en une langue seulement nationale.

    Sinon, à la télé, Tomoto, j'ai vu un jour qu'à la fin d'une note de restaurant genevois, il y avait le dicton suivant: "Il n'y a pas que l'amour, dans la vie, il y a aussi l'argent". A Paris, on s'enrichit pour pouvoir avoir des maîtresses.

  • Ah l'argent mon cher Rémi c'est le nerf de la guerre. Il n'y a en vérité que ça qui soit réellement réel, me dis-je parfois. Qu'est ce que le symbolique vient faire là au milieu. Pourtant j'ai entendu parler d'un milliardaire qui n'est pas assez content avec ses millions. Il rêve d'une stature, d'une aura d'écrivain, d'écrivoiiinnnn. Oui oui sans blague. Et l'homme met tout en oeuvre pour attirer les journalistes dans de mystérieuses caves éclairées aux bougies. On croit rêver. Mais peut-être le symbolique a-t-il tout de même un certain petit aléatoire séduisant réconfortant sens. Je me disais, que préfères-tu, un père qui te laisse un château ou un père qui t'a donné l'amour du verbe et des belles choses. Sur une tombe l'autre jour j'ai lu: Dans la nuit il n'y a que la lumière. Je te laisse sur cette phrase énigmatique. Bonne journée.

  • Oui, l'Etat même, comme fonctionnement, comme machine, n'enthousiasme personne, et pousse chacun à retourner aux bonnes vieilles religions.

  • Tout à fait d'accord avec vous, Antonin, si je vous ai bien compris. L'auto-dénigrement est en Suisse un maladie atavique qui ne touche d'ailleurs pas que les écrivains. On peut y voir une manière de complaisance masochiste, mais j'y perçois surtout une protection contre les sentiments d'envie que nous pouvons susciter chez les "autres". S'attaquer soi-même peut être une façon d'éviter les coups! Mais je ne jetterai la pierre à personne. Moi-même, à l'étranger, je me suis souvent surpris à critiquer mon pays, ses institutions et ses habitants avec une passion qui dépassait de loin ma conviction. Pour résumer ma pensée confuse, je crois que l'auto-dénigrement exprime surtout une autosatisfaction qui n'ose pas se dire. Amitiés.

  • Je crois que vous avez raison Pierre Jean. L'auto-dénigrement exprime une autosatisfaction. Je me souviens des milieux du théâtre en France. Lorsqu'on me demandait de quelle région de FRance je venais, je baissais la tête d'un air honteux: Je viens de Suisse. Les uns riaient de bon coeur. D'autres semblaient intéressés par ce petit bout de terre. Savez-vous que Chéreau adorait, à l'époque, les actrices et acteurs du Jura suisse. Il les trouvait talentueux, originaux. Il les faisait jouer. Dans les milieux littéraires, j'ai connu un Borgeaud qui s'était si bien acclimaté à Paris qu'on eût dit un natif de Courbevoie.Mais de nos jours, il est tendance de stigmatiser les mous salauds, comme fait un certain Moix qui reprend sans le citer une expression de mon cher Marc-Edouard NABE.Dans nos contrées, il en est un ou deux qui ont trouvé le créneau du repli frileux, nous en parlerons autour d'un thé.

  • TRUTH BOODDHA MEISSSONNIER LYCEE ST FR ASISE SUITE FEATURING BOODDHA INSTATN DE GIVECNHY BOUDE P 2006 CAISSE DE DEPOTS ET DE CONSIGNATINOS TITRE MICHELIN NASA 2006 APRT 5 P 57 CH CVIL TOKYO EXCHANGE BIBLIO DE CITE UNIVERSITAIRE DE APRIS ET DE CERGY PONTOISE FERMETURE ET DE RUNGIS BIBLII FR MITTERRAND ART L 541 2 1 ET R 54 12 1 A R 54 12 8 DU CODE DE TRAVAIL DE PROCEDER A RADIATION DE LISTE DES DEMANDEURS D EMPLOI 1989 VOL 1 P 504 15565 URSAAF DS 1959 491 REMUNERATION PROSTITUTION HAZELL KELLEY KATE BECKINSALE YAMINA BELBEY ANIA KISIEL BIBLIO HEINERICH HEINE SUITE KIOSQUE THEATRE COMPLICE PTT HAMELIN
    Encyclopédie pratique de la photo / Kodak ; [Kenneth T. Lassiter, Robert E. White Jr. et al.] ; [éd. française Roger Favre, Jean-Luc Berthoud et al.]
    Alphabet du titre :
    latin
    Auteur(s) :
    Lassiter, Kenneth T . Rédacteur
    White, Robert E (Jr) . Rédacteur
    Favre, Roger (1943-….) . Traduction
    Berthoud, Jean-Luc . Traduction
    Eastman Kodak Company (Rochester, N.Y ). Éditeur scientifique
    Date(s) :
    1979-1982 BNP 1984 AUTOMATISATIONS DES RESEAUX ET DES TERMINAUX UVSQ VERSAILLES SNAP J C DECAUX

    TI DRIEU MA ROCEHLLE BAL DES MAUDITS LECARME J

    ATHENAEUM 83 2 P 423
    92 1 P 229

    TI LES MAUDITS TRUADNS ROLAND MICHEL EDGAR

    ATHENAEUM83 1 P 141
    FIG 1 ET2

    TI LESIONS CEPHALIQUES PAR MUNITIONS ARMES DE POING ETDUES LIMITATVIE TROIS CALMIBRES 45 ACP 9 MM PARABELLUM 357 MAGNUMBALSEN COSTESEQUE BEATRICE

    ATHENAEUM82 1 P 185
    07 1 P 219

    TI RAPPORTS CONSEIL ETAT CONSEIL CONSTRITUTIIONNEL DRTOI DE GREVE SERVICES PUBLICS ROUSSO AMY

    ATHENAEUM09 2 P 555
    07 2 P 759

    TI SOCIALISME ET SYNDICALISME EN SUIDDE DROZ

    ATHENAEUM091 P 147
    µ08 1 P 213

    TI FAMILLE DE VIRGINE CAFET BNF OU MAISON HEINRICH HEINE GALLICA A TOL 1909 JULIEN PRESDIENDET DEA2 20 SEP 09 SUR LE CHANTIER POUR CONSTRUIRE LA MAISON DES ETUDIANTS RUE DE LABUCHERIE DES ETUDIANTS REMPALCENT LES CHARPENTIERS E NGREVE

    ATHENAEUM08 2 P 639
    05 2 P 545


    IT INTERSECTION BULLETIN DE LIAISON PUIS ORGANE DE LIAISON DE PROPAGANDE DE JEUNES CHOMEURS 1936 PAGE 2 ENFANCE DEFICIENCE MICHELLE WILLIAMS DAWSON

    ATHENAEUM92 2 P 423
    93 1 P 215
    93 2 ¨P 517
    82 2 P 435

    TI FORCES MENTALES REVUE MENSUELLE DE SCIENCE PSYCHIQUES CELTE 1907 ART 12148

    ATHENAEUM97 1 P 137
    06 2 P 147


    TI ANIA KISILE LECTTURES MORALES USAGE DES ECOLES ET MAISONS D EDUCATION DE JUENES FILLE SEGOND A HATIER

    ATHENAEUM96 2 P 479
    04 1 P 135

    TI LANTERNE DES DEMOISEMLLE HISTOIRE DE FEMME PDERO GARCAIS 1883 POSEUSE DE LAPIN P 3 NUMERO 6
    ATHENAEUM96 1 P 177
    04 2 P 493

    TIARTE GEIE BAZAR OTOTMAN DES BALKANS MORTIZ P 63 RECOMMANDATION OBSERVATION DFOR EUROPEAN FOR A DIGITAL LIBRARY EDL

    ATHENAEUM98 2 P 469
    05 1 P 123


    TI DELOS BRAINSTORMING JUAN LES PINS FR 5 6 DECE 2005

    ATHENAEUM98 1 P 145
    01 1 P 103

    TI EDITINO DEFINITIVE BALLADES FRNACAISE ET CHRONIK DE FRANCE 11 CONTES DEMA SOEUR OIE ET MON FRERE LE JARS A FONTAINA POEME DU TOIT DE CHAUME FOR PAUL

    ATHENAEUM97 2 P 507
    01 2 P 471

    TI CYRILEL DUBUS POME DU CHAUME VOL2 AUTOUR DU CHAUME MOURANT

    ATHENAEUM002 P 483
    02 1 P¨145

    TI FAUCHER E ORDRE POUR LA CLOTURE ALLEMANDE

    ATHENAEUM002 P 139
    02 2 P 481

    TI REUTLINGEN ANIMATION SOCI CULTURELLE ZONE RESIDENTIELLE DE TYPE COURANT CCC CEEDC

    ATHENAEUM99 2 P 475
    03 1 P 117

    TI RELEVE EET REPRESENTATIUON DEARCHITECTURE INVENTAIRE GENERAL DESMONUMETNS ET RICHESSES ARTISTIQUES DE FRANCE DL 1992
    ATHENAEUM99 1 P 133
    03 2 P 483


    IT LITTERATURE SUISSEJ ¨PIERRE AME MAIN FAIT NID90 1 P 101

    CLASSICAL PHILOLOGY 90 2 P 163

    TI COURSE

    CLASSICAL PHILOLOGY 90 3 P 289

    TI MALMENER OISEAUX

    CLASSICAL PHILOLOGY 90 4 P 347

    TI H FRED AMILE FRAGMETNS JOURNLA INTIME

    CLASSICAL PHILOLOGY 88 1 P 69

    IT JOUR A JOUR

    CLASSICAL PHILOLOGY 88 2 P 137

    TI GRAINS DE MIL

    CLASSICAL PHILOLOGY 88 3 P 231

    TI J RODOLPHE ANRAY HABITUDES ET MOUERS PRIVEE DES ROMAINS

    CLASSICAL PHILOLOGY 88 4 P 335

    TI P ARX GEATNS DE PAILLE

    CLASSICAL PHILOLOGY 101 P 49

    TI OMBRE D UN PEUPLIER

    CLASSICAL PHILOLOGY 105 2 P 167

    TI F AUBERJONOIS ILE AUX FEUX

    CLASSICAL PHILOLOGY 104 2 P 183

    TI CHITTAZGONG A CORK

    CLASSICAL PHILOLOGY 105 1 P 67

    IT ARCHE DE NOE EN CALECHE SECHE

    CLASSICAL PHILOLOGY 104 4 P 459

    TI R AUBERT TERRRASSE DES ELEPHANTS

    CLASSICAL PHILOLOGY 104 3 P 323

    TI C INGA BARBEY NOCES DES SOUFRE

    CLASSICAL PHILOLOGY 104 1 P 67

    TI PORTRATI DE MA MELO

    CLASSICAL PHILOLOGY 103 4 P 387

    TI ETINEN BARILLIER BACH HSTOIRE

    CLASSICAL PHILOLOGY 103 4 P 273

    TI UNE MONDE REEL

    CLASSICAL PHILOLOGY 103 2 P 137

    TI MA SEUL EOILE EST MORTE

    CLASSICAL PHILOLOGY 93 4 P 325

    TI A BEGUIN PATIENCE DE RAMUZ

    CLASSICAL PHILOLOGY 91 2 P 145

    TI INVALIDE FOU

    CLASSICAL PHILOLOGY 93 3 P 243

    IT J LUC BENOZIGLIO PEINTURE AVEC PISTOLET

    CLASSICAL PHILOLOGY 93 1 P 51

    TI PYRAMIDE RONDE

    CLASSICAL PHILOLOGY 92 4 P 351

    TI VOIX DES MAUVAIS JOURS CHAGRINS RENTRES

    CLASSICAL PHILOLOGY 923 P 255

    TI RAFIK BEN SALAH HAREM EN PERIL

    CLASSICAL PHILOLOGY 92 2 P 165

    TI LETTRES SCELLES AU PRESIDENT

    CLASSICAL PHILOLOGY 92 1 P 59

    TI INVASION DES CRIQUETS DERVIE ORDINAURE

    CLASSICAL PHILOLOGY 91 4 P 347

    TI RENE BERGER CYBERCARNETS CYBERLIVRES

    CLASSICAL PHILOLOGY 91 1 P 55

    TI CH BUECHAT SIRENE LA BAS

    CLASSICAL PHILOLOGY 93 2 P 163

    TI HELENE BEZENCON CONFESSINOS MANGEUSE DE LUNE

    CLASSICAL PHILOLOGY 91 3 P 249

    TI MEMOIRE PENDANT LES TRAVAUX

    CLASSICAL PHILOLOGY 97 1 P 57


    T IS CORINNA BILLE ABIME DES FLEURS

    CLASSICAL PHILOLOGY 97 4 P 333

    TI FRAISE NOIRE

    CLASSICAL PHILOLOGY 97 3 P 221


    T I SOURIR DE ARAIGNEE

    CLASSICAL PHILOLOGY 972 P 147

    IT PIERRE BILLON CHAUSSE TRAPE

    CLASSICAL PHILOLOGY 96 1 P 49

    IT ORGRE DE BARBARIE

    CLASSICAL PHILOLOGY 96 3 P 247
    µ
    TTI ECHEC ET MAT

    CLASSICAL PHILOLOGY 96 2 P 149

    TI HC VICTOR DE BONSTETTEN FACULTES DE SENTIR

    CLASSICAL PHILOLOGY 94 4 P 437

    TI G BORGEAUD VAISSELLE DES EVEQUES

    CLASSICAL PHILOLOGY 94 3 P 289

    IT PREAU

    CLASSICAL PHILOLOGY 96 4 P 391

    TI A DE BOTTON KISS AND TELL

    CLASSICAL PHILOLOGY 94 1 P 67

    TI THE ARCHITECTURE OF HAPPINESS

    CLASSICAL PHILOLOGY 99 4 P 329

    TI MOUSSE BOULANGER PETIT EMMA

    CLASSICAL PHILOLOGY 1004 P 331

    TI ELGEDNE DE LA GRUYERE

    CLASSICAL PHILOLOGY 1003 P 237

    TI NICOALS BOUVIER BOISSONAS DYNASTIE DE PHOTOGRAPHES

    CLASSICAL PHILOLOGY 99 3 P 233

    TI CHEMINS DU HALLA SAN

    CLASSICAL PHILOLOGY 99 2 P 129

    IT THOAMS BOUVIER MUSCHELN AND BLUMEN

    CLASSICAL PHILOLOGY 1001 P 155

    TI J EITNNE BOVARD PORTER SA CROIX

    CLASSICAL PHILOLOGY 1001 P 53

    TI COUR DES GRADNS

    CLASSICAL PHILOLOGY 99 1 P 37

    TI M BUHLER RUE DELA ROQUETTE

    CLASSICAL PHILOLOGY 98 4 P 357

    TI J JBURLAMAQUI PRINCIPES DU DROIT DELA NATURE ET DESGENS

    CLASSICAL PHILOLOGY 98 3 P 249

    TI ISAAC SACAUSBON SATYRICA GRAECORULM SATIRA LIBRI DUO

    CLASSICAL PHILOLOGY 98 2 P 147

    TI BLAISE CENDRARS MAIN COUPE

    CLASSICAL PHILOLOGY 98 1 P 59

    TI HOLLYWOOD MECQUE DU CINE

    CLASSICAL PHILOLOGY 102 4 P 371

    TI M CHAPPA OFFICE DESM ORTS

    CLASSICAL PHILOLOGY 94 2 P 193

    TI PIPE QUI PRIE ET FUME

    CLASSICAL PHILOLOGY 102 3 P 271

    TI ROBERT CHESSEX FOIRE AU MARIAGE

    CLASSICAL PHILOLOGY 102 1 P 63

    TI ACCORD SECRET

    CLASSICAL PHILOLOGY 102 2 P 189

    TI CH ALBERT CINGRIA PROPOS ANIMALIER

    CLASSICAL PHILOLOGY 101 4 P 367

    TI A COHEN BELLE DU SEIGNEUR

    CLASSICAL PHILOLOGY 101 3 P 249

    TI CATHERINE COLOMB VALISE IRIRA KULICOVA ENSA 5 VERSAILLES

    CLASSICAL PHILOLOGY 101 2 P 139

    TI B COMMETN COLLOQUE DES BUSTES

    CLASSICAL PHILOLOGY 101 1 P 47


    TI TRIPTYQYE DE ONGLE

    KENTRON
    1783 P 61

    TI FOURMIS DELAGARE DE BERNE


    KENTRON 16 1 2 P 57

    TI B CONSTANT CAHIER ROUGE


    KENTRON 15 2 P 45

    IT J L CORNUS PORTRAIT SANS RESERVE


    KENTRON 15 1 P 43

    IT ODILE CORNUZ BAL DES TORGNOLES


    KENTRON 14 1 2 P 107

    TI MUES A VAU L EAU


    KENTRON 13 12 P 79

    IT A CRESPO HIPPOCRATE ET LE MARCHE


    KENTRON 12 2 P 83

    TI ORTHOPAEDEIAN DER SCHWELLE


    KENTRON 11 2 12 1 P 85

    TI ANN CUNEAO VERMINE


    KENTRON 25 P 95

    TI MONDEDES FORAINS


    KENTRON 24 P 129

    IT CORBEAUX SUR NOS PLAINES


    KENTRON 20 2 P 109

    IT PIANODU PAUVRE


    KENTRON 23 P 113

    IT WHY NOT AGENCY MILAN CAFE DU PAUVRE BOUDARD AL


    KENTRON 21 P 129
    18 1 2 P 59

    IT ROMAN D UNE JUEN HOMME PAUVRE FEUILLET OCTAVE


    KENTRON 19 1 2 P 119

    IT EUROGIFT

    KENTRON 17 2 P 81

Les commentaires sont fermés.