16/12/2010

La fête au Rameau d'Or

images-1.jpegpar Jean-Michel Olivier

Ne manquez pas, aujourd'hui, le rendez-vous rituel de la Librairie du Rameau d'Or (27 Bd Georges-Favon). À partir de 16h, vous pourrez y retrouver tous les auteurs suisses publiés cette année par les éditions L'Âge d'Homme. Et ils sont nombreux…

François Hussy, Antonio Albanese, Georges Ottino, Germain Clavien, Mousse Boulanger, Bernard Antenen, François Debluë, Geneviève Piron, Ferenc Ràkoczy, Bernadette Richard, Uli Windisch…

À cette occasion, hommage sera rendu à l'immense Georges Haldas (1917-2010) qui vient de nous quitter le 20 octobre dernier. Le journaliste Jean-Philippe Rapp, qui fut son confident et son ami, publie cette semaine Conversation du soir (éditions Favre), un recueil de moments forts sur la vie, la mort, le sens de notre destin et l'état de poésie. Il sera là, aussi, pour saluer la mémoire d'Haldas.

Jean Vuilleumier, qui vient de recevoir le Prix de Littérature de la Ville de Genève, et Freddy Buache, le grand spécialiste de cinéma, seront aussi fêtés comme ils le méritent.

On fêtera enfin L'Amour nègre, de votre serviteur, qui vient de recevoir, à Paris, le Prix Interallié. Qu'un auteur suisse soit primé à Paris est un événement rare, qui arrive environ tous les trente ans (Chessex en 1973, Borgeaud en 1986).

Venez donc boire un verre à la santé d'Adam…

Commentaires

Comment vont faire ceux qui sont sur les bancs du Grand Conseil pour la séance sur le budget ? Le budget ? Ce qui permet à la Genève d'or de subventionner un peu les écrivains d'or, les écoles d'or, les hopitaux d'or, les transports d'or, les pauvres d'or, les SDF d'or, les EMS d'or, et les fonctionaires d'or ? Humm ?

Écrit par : Jean Romain | 16/12/2010

Et Ming, sera-t-elle présente?
@ Jean Romain, le budget c'est demain matin non?

Écrit par : JF Mabut | 16/12/2010

Oui, M. Mabut, mais une séance du GC a lieu dès 16H aujourd'hui. Pas mal de tractations encore pour que le budget, vendredi, ne déborde pas jusqu'au samedi soir, sous les coups des amendements en rafales de partis intéressés par leur propre publicité plus que par les sous des contribuables genevois.

Écrit par : Jean Romain | 16/12/2010

Et le silence, Jean Romain?
Sans prix, sans doute.

Cordialement,
Hélène Richard-Favre

Écrit par : Chant-du-Cygne | 16/12/2010

Les commentaires sont fermés.