21/01/2011

Le Roman des Romands 2011

Par Alain Bagnoud

 

testasonny.jpgDeuxième édition du Prix du Roman des Romands: c'est Philippe Testa qui est le lauréat. Son roman, Sonny, était le plus rock'n'roll et le plus trash de la sélection.

Le tour final a eu lieu au Centre Dürrenmatt de Neuchâtel, mardi passé. J'y étais, puisque j'accompagnais les délégués de deux classes qui avaient participé au concours. Il y avait eu, avant, trois mois de lecture intensive, des commentaires, des votes, des découvertes heureuses et des grincements de dents...

Là, c'était le grand moment. Une trentaine de lycéens représentant autant de classes de la Suisse romande, c'est-dire 700 élèves, autour d'une table, à argumenter et débattre avec passion, entourés par les toiles du maître, dans le bunker en béton signé Botta. Ça valait le coup d'oeil.

On peut avoir un reflet de cette rencontre et une présentation de l'ensemble du prix en écoutant Entre les lignes du jeudi 20, émission RSR2 dans laquelle Jean-Marie Félix a notamment reçu Fabienne Althaus-Humerose, présidente du comité d'organisation, âme et cheville ouvrière du prix.

Ce qui a motivé le choix final?

testa.jpg"Comme délégués, nous avons particulièrement été touchés par :

La structure de ce texte en 2 parties distinctes qui montre d’abord une description de la société de consommation actuelle, puis la fuite illusoire et destructrice dans une sorte de rêve américain.

"Nous avons également apprécié le style riche en dialogues captivants.

"Enfin, le livre nous plonge dans une atmosphère que l’on pourrait qualifier de « psychédélique », tant elle allie l’espace, la musique et des sensations diverses.

"Toutes ces qualités nous ont séduits, ainsi que sa nature polémique..." (Communiqué de presse du jury).

La remise officielle du prix aura lieu ce soir, 19h, au cinéma le Capitole, bd du Théâtre à Lausanne. Cérémonie publique.

 

Philippe Testa, Sonny, Navarino

Publié aussi dans Le blog d'Alain Bagnoud

Les commentaires sont fermés.