20/01/2015

CEVA et citoyenneté, suite

 

Par Pierre Béguin

 

A propos de mon dernier billet CEVA et citoyenneté, je remercie cet habitant de Champel de son commentaire tout à fait édifiant. Interpellé sur les nuisances nocturnes des travaux du CEVA à Champel (qui n’excédaient pas 22 heures et ne reprenaient qu’à 6 heures, alors qu’à la Chapelle elles s’étendent sur toute la nuit), M. Luc Barthassat se fend donc d’une missive ainsi formulée:

 

«Je suis conscient des difficultés que génèrent les chantiers de l'importance du CEVA et des nuisances induites pour les riverains. Je peux vous informer que la convention de délégation du contrôle environnemental du chantier CEVA a été signée entre le Canton et l’OFT. Elle est entrée en vigueur le 9 septembre 2014 et elle permettra à mes services en charge de l'environnement, ainsi que je leur ai demandé, de suivre de près ce chantier en particulier pour le bruit. En ce qui concerne les horaires de travail je transmets votre alerte à la direction de projet CEVA qui vous répondra sur ce point. En effet, je sais que des instructions précises sont données aux entreprises quant aux travaux en période nocturne, cependant il est important que les riverains nous fassent part de leur ressenti afin que le chantier puisse faire les corrections nécessaires quand cela est possible. Je vous remercie donc pour votre alerte et vous prie de recevoir, Cher Monsieur, mes cordiales salutations.»

 

Le commentaire précise que, dès lors, les nuisances nocturnes dues aux travaux ont cessé. Conclusion: à Champel, tout laisse croire que M. Luc Barthassat peut faire quelque chose; à la Chapelle, interpellé sur le même problème, M. Luc Barthassat, selon ses propres paroles, ne peut rien faire. Quelle parfaite illustration de mes propos sur la citoyenneté à deux vitesses! Quelle crédibilité un élu peut-il conserver après cela?

 

M. Luc Barthassat, les habitants de la Chapelle aimeraient comprendre les raisons de cette incroyable disparité de vos pouvoirs selon qu’ils s’exercent d’un côté ou de l’autre de l’Arve. Par la même occasion, ils vous rappellent que tous les citoyens, de Champel ou d’ailleurs, sont à égalité dans les locaux de vote: chacun possède une voix le moment venu…

 

Commentaires

J étais invite hier soir à La Chapelle chez des amies, nous avons commencé le dîner vers 8h00 un bruit a commencer à surgir comme une perceuse, nous avons demander à nos hôtes : qu est que c est ce bruit?? Ils nous sommes répondu le ceva .., le bruit a continuer pendant toute la soirée .. Effectivement je peux compréhedre leur désarroi.. Nous sommes partis tellement le bruit était insupportable.....

Écrit par : Solioz | 20/01/2015

C'est sans doute qu'à La Chapelle ne résident pas autant d'avocats et d'élus qu'à Champel ;)

Écrit par : Le Tigre | 20/01/2015

Solioz, je confirme. Mais au moins, vous, vous avez pu partir! Le bruit est incessant depuis 20 heures hier soir. Le sonomètre officiel indique des pointes à plus de 62 décibels. Il est 5 heures du matin et la Chapelle est éveillée depuis longtemps. En réalité, il est impossible de dormir. Ce qui se passe ici est un véritable scandale couvert à tous les niveaux, politiques et médiatiques. Le seul silence à la Chapelle est celui de luc Barthassat, et il est encore plus assourdissant que les rotatives du CEVA...

Écrit par : Pierre Béguin | 21/01/2015

Les forrages continuent encore toute la nuit, et malgré 3 billets sur ce blog, l'omertà CEVA-Barthassat-Journaliste tient bon !

Écrit par : Leon | 21/01/2015

Enregistrez-le ce bruit, quelques minutes toutes les heures la nuit, mettez-le sur le web en mp3 ou sur Youtube. J'ai fait cela un jour avec un frigo défectueux qui sifflait, chantait, grognait et que le fournisseur ne voulait pas m'échanger.

Après avoir fait cela et avoir mis le nom de la marque, l'échange a été vite fait :-)

Je comprends mal pourquoi ils se dépêchent autant dans votre quartier vu que les travaux vont être retardés de 2 ans dans le tunnel de Champel ?

Écrit par : Le Tigre | 21/01/2015

Tigre, moi non plus je ne comprends pas. Une explication possible: l'équipe qu'ils ont dû retirer du tunnel de Champel après les plaintes d'habitants, il faut bien l'occuper quelque part. Du coup, on fore davantage dans l'autre tunnel....

Écrit par : Pierre Béguin | 21/01/2015

Explication plausible M. Béguin, quoique les entreprises de constructions d'aujourd'hui et surtout les sous-traitants engagent à l'heure, au jour ou au mieux à la semaine.

Mauvais carnet pour certains de vos élus. J'ai quitté Genève en mai 2014 après des années de combat infructueux sur de nombreux plans, pour immigrer sur Vaud. Je connais assez bien la situation dans votre Canton et la difficulté qu'il y a à se faire entendre et respecter.

Cela ne veut pas dire qu'ici tout est rose non plus, sur le plan de la construction et de l'urbanisme.

Demandez une commission de salubrité d'urgence à la Commune et au Canton. le bruit fait partie de la salubrité. Il y a des lois, elles doivent être respectées par tous, pas seulement par les citoyens.

Je vous plains d'avoir à vivre cela.

Écrit par : Le Tigre | 21/01/2015

Merci de vos conseils, mais je crois vraiment que l'omerta est totale. Quant à quitter Genève, j'y pense de plus en plus. Les raisons ne manquent pas...

Écrit par : Pierre Béguin | 21/01/2015

Les commentaires sont fermés.