25/01/2015

Le millième de Blogres

 

Par Pierre Béguin

 

C’était en septembre 2007, sous l’ombre de la tonnelle, dans mon jardin. Blogres est né. Très vite Olivier Chiacchiari est parti. Serge Bimpage est passé en coup de vent, Pascal Rebetez s’est endormi et l’on attend impatiemment son réveil. Mais Antonin Moeri et Jean-Michel Olivier nous ont rejoints en chemin. Résultat: 1000 articles en 7 ans et demi d’existence! Une belle vie…

Chacun a trouvé naturellement sa voie, sans concertation aucune. Alain Bagnoud, puis Jean-Michel olivier se sont concentrés sur la littérature suisse romande. A eux deux, ils remplissent un rôle que les journaux ont abandonné progressivement: en critiques avertis, ils contribuent à faire connaître une littérature étonnamment vivace malgré l’étroitesse de ses frontières. Certains auteurs ne s’y trompent pas qui nous envoient régulièrement leur dernier livre. Antonin Moeri se dédie à sa spécialité, la nouvelle, dont il parle avec originalité et perspicacité. Quant à moi, je me tiens le plus souvent à l’écart des nouveautés littéraires pour embrasser des problématiques de la littérature française – et parfois étrangère – sur l’axe diachronique, du 17e au 21e siècle, et les relier parfois à l’actualité. Finalement, tout se complète très bien, sans aucune contrainte, en toute liberté. Deux ou trois repas annuels cimentent l’ensemble. Et la nave va! Pour l’instant, pas d’escale prévue. Chacun tient son poste…

Nous profitons de l’occasion pour remercier les presque quinze mille personnes qui nous lisent mensuellement et qui ajoutent des commentaires souvent pertinents à nos articles. Et puisque le mois de janvier permet toujours les voeux, nous profitons de l’occasion pour leur souhaiter des rêves à foison, l’envie furieuse d’en entreprendre certains et la possibilité d’en réaliser quelques-uns. Qu’ils sachent ou qu’ils puissent encore longtemps se souvenir du meilleur et oublier le reste,  résister à l’enlisement, à l’indifférence,  à l’injustice, se réveiller aux cris des enfants et s’endormir un livre à la main…

Bien à vous.

Blogres

 

 

 

Commentaires

Endormi, certes, mais un livre à la main!

Écrit par : rebetez pascal | 25/01/2015

@Pascal Rebetez, connaissez-vous en Bourgogne - Dijon entre autres - des membres de votre famille, représentants des suisses en Fr?

Écrit par : genevois déshérité | 25/01/2015

Les commentaires sont fermés.