26/06/2016

Tour de magie

Par Pierre Béguin

 

Ainsi donc les responsables du CEVA annoncent un surcoût de 50 millions à la moitié du chantier. 3% du coût total, devisé actuellement à 1,618 milliard, précisent-ils. Une goutte d’eau…

3%? Allons donc! Le scoop, ici, ce n’est pas le surcoût. Des 50 millions de coûts supplémentaires, il y en aura encore bien d’autres, et tout le monde le sait. Non! Ce qu’on retient dans cette information, c’est la manière dont les autorités et les responsables du CEVA trompent systématiquement le citoyen. Ces derniers prétendent que ce dépassement s’ajoute aux 1,567 milliard du budget de base établi en 2008. Faux! Ce budget est celui de 2011. En 2008, le budget tournait autour de 1,1 milliard – pour s’élever en 2009, avant la votation, à 1, 478 milliard. Budget définitif, promis juré! Pas un rouge liard de plus!

Calculez! Ce n’est pas 3% de surcoût, mais presque 30% par rapport au budget de base. Bon! me direz-vous, on n’est pas un zéro près. Surtout que, dans cette histoire, ce ne sont pas les zéros qui manquent, à tous les niveaux…

Et voici comment on construit le mensonge officiel: un petit flou bien volontaire dans les dates, et on passe de 30% à 3%. Un tour de magie, en quelque sorte. Parmi les raisons de cette augmentation, le concept architectural mis au point par Jean Nouvel qui s’est révélé plus cher que prévu. Des superbes gares mais pas de dalles flottantes pour épargner les nuisances des trains aux riverains. Le choix de la frime! Tout Genève est là!

Et toujours, devant tant de mensonges et de tromperies, aucune réaction. Si les Français sont des veaux, comme le disait le Général de Gaulle, alors que sont les Genevois?

 

Commentaires

"alors que sont les Genevois?"

Des idiots?

Pour le stade, c'est 100% en plus au final. Même que ce n'est pas fini.

Écrit par : Johann | 26/06/2016

Des citrons?

Écrit par : Duval | 26/06/2016

Les commentaires sont fermés.