21/08/2018

Les Carnets de CoraH (Épisode 50)

Épisode 50 : Rimbaud en rêvant : caractères des galets voyous : A comme Atrabilaire
@les carnets de Corah O'KeeffeA
, mont pyramidal,

volcan clivé d’une ceinture horizontale

séparant la pointe que sont les idéaux

de la base s’élargissant

tel le socle de passions sédimentées.

Ainsi Alceste, le misanthrope atrabilaire, s’élève en aimant celle qui ne peut lui convenir, sa douce inversion, son entonnoir. Il exige d’elle une franchise absolue et veut l’emporter loin de la cour des hypocrites dans son désert à lui. Ne lui demandez pas ce qu’il pense d’un texte ou d’un plat, il le jugera bon pour le cabinet et sans saveur. Au procès même, il ne se dédiera pas. D’un avis toujours tranché, ses choix, pense-t-il, sont issus du versant éclairé de la vérité. Il érupte à chaque séisme dans une colère noire, tant de plaques ébranlées trouvent ainsi une échappée et poussent la chappe vers le haut. Désormais Alceste n’a plus prise sur le monde car l’aimante ne sait lui donner ce qu’il demande. Elle est incapable d’exprimer sa véritable inclination.

Alceste verrouillé fuit, fend l’air comme une flèche vers sa retraite.

Alceste épanoui, s’ouvre en H, monte l’échelle vers la main tendue et amie.

 

NOTE : Alceste est le personnage éponyme du Misanthrope, de Molière. Il sert de modèle à ceux qui refusent le jeu social. Parfois ridicule, il est résistant et se marginalise.

Les commentaires sont fermés.