Abominable agression à Rouen

Imprimer

Par Pierre Béguin

Attention! Ce billet raconte un acte d’agression d’une extrême violence à ne pas mettre sous les yeux des âmes sensibles. Si vous allez plus loin dans votre lecture, c’est sous votre entière responsabilité.

La victime? Une certaine Alice Coffin, dont on sait qu’elle est journaliste, militante féministe et LGBT française, cofondatrice de la Conférence européenne lesbienne et de l’Association des journalistes LGBT. Depuis 2020, elle est aussi élue écologiste au Conseil de Paris.

Or donc, Alice Coffin tient conférence à la Friche Lucien (oui, oui, c’est le nom du lieu), à Rouen, le mercredi 16 juin 2021 pour parler de ses deux livres, Le Génie lesbien et Sororité. Les faits insoutenables se sont produits dix minutes à peine après le début de la conférence, peu avant 19 heures. Je préfère laisser la parole aux journalistes qui rapportent la terrible agression dont la conférencière fut victime et qui devait la laisser pétrifiée, comme marquée à vie: «Un homme est alors monté sur l’estrade où Alice Coffin était assise face à un public de 150 à 200 personnes, selon les organisateurs. Il portait une cravate et une veste de costume. L’agresseur s’est arrêté à quelques centimètres de la militante et élue écologiste (je souligne). Il s’est agenouillé et lui a tendu un bouquet de fleurs (de roses selon les versions), tout en lui tenant ces propos lesbophobes d’une rare violence: « Je sais que vous n’êtes pas de ce bord-là, mais pourquoi n’aimez-vous pas les hommes?» Selon les journalistes, les propos diffèrent. On peut, par exemple, trouver cette version: «Je sais que vous ne mangez pas de ce pain-là, mais je me permets de vous offrir ces fleurs.»

Mais le pire est à venir. Accrochez-vous, âmes sensibles! «Le temps qu’un vigile vienne pour intercepter l’agresseur, raconte un témoin de la scène, un certain Simon Ugolin (eh oui!), responsable de la Friche Lucien, nous nous sommes rendus compte qu’il s’agissait d’une diversion. Cinq ou six individus étaient en train de dérouler une banderole avec l’inscription: Vous n’aimez pas les hommes, Alice Coffin?»

Citoyens, l’heure est grave! Entendez-vous le bruit des bottes? Le rugissement de la bête immonde? Un tel comportement, de tels propos tenus à l’encontre d’une femme relèvent d’une violence inouïe, digne des plus noires années du nazisme.

Et c’est bien ainsi que la presse, qui s’est empressée de relater l’événement, a décrit cette scène. «Agression», «racisme» et «extrême droite» se succédaient en caractères gras et en titres énormes. C’est également dans ce registre que des personnalités politiques ont réagi sur les réseaux sociaux.

Ainsi de Karima Belli, candidate de gauche: «Tout mon soutien à Alice Coffin agressée par des militants identitaires et masculinistes. L’idéologie de l’extrême droite n’a pas changé, elle reste raciste, masculiniste, et adepte de violence. Elle doit être combattue dans la plus grande fermeté».

Ainsi d’Aurélien Tachi, député de la République en Marche: «De l’extrême droite qui ne supporte pas les femmes prennent la parole (sic). Tout mon soutien à Alice Coffin, agressée par des identitaires lors d’une conférence à Rouen. Combien de victimes encore? Combien encore de passages à l’acte? Il faut réagir vite!»

Ainsi d’Eric Piolle, Maire de Grenoble: «Tout mon soutien à Alice Coffin. L’Extrême droite cherche a imposé (sic) son idéologie raciste et masculiniste par la violence. Rien n’est jamais acquis. Réaffirmons sans cesse notre attachement aux valeurs humanistes. Ne laissons personne faire face seul.e à l’extrême droite!»

Ainsi de Laura Slimani, militante et membre du parti socialiste: «Toute mon amitié à Alice Coffin agressée à Rouen par une bande d’identitaires lors de son intervention à La Friche Lucien. Condamnation et indignation, mais surtout amplifions nos efforts pour que ces idées rétrogrades soient définitivement vaincues, à Rouen comme ailleurs.»

Ainsi de Clémentine Autain, femme politique socialiste et journaliste française, conseillère de Paris chargée de la jeunesse: «Solidarité avec Alice Coffin, agressée par des masculinistes. Le mouvement féministe a une tradition profondément pacifiste. Par les temps qui courent, j’invite tout le monde à en prendre de la graine...»

Même Jean-Luc Mélenchon, qu’on ne présente plus, s’est mis au diapason des réseaux sociaux: «Samedi: manifestants pour les libertés agressés à Tarbes; mercredi: Alice Coffin agressée à Rouen. (…) Partout, l’extrême droite passe à la violence. Ça suffit, le déni!»

Je vous vois, lecteur.trice, mort.e d’inquiétude. Je vous rassure immédiatement. Les organisateurs ont donné des nouvelles de la victime de cette abominable agression: «Alice Coffin va bien. Mais l’épisode a été violent.» On suppose qu’une cellule psychologique a été immédiatement mise en place.

Quant au soi-disant groupe d’extrême droite proche des mouvances nazies, il s’appelle en réalité Les Normaux. Il possède une page sur internet où il se définit clairement comme opposé au discours LGBT. On n’en sait pas davantage.

En ce qui concerne la victime, Alice Coffin, je rappelle qu’elle était à Rouen pour parler de ses deux livres. Dans le plus connu, Le Génie lesbien, on peut lire ces propos: «Les hommes, je ne regarde pas leurs films, je n’écoute pas leur musique». Ou encore ceci. «Il ne suffit pas de nous entraider, il faut à leur tour les éliminer (les hommes, donc)». A cette lecture, j'ai été pris d'un doute. J'ai relu attentivement sa biographie sur Wikipedia. Alice Coffin est effectivement une militante LGBT, appartenant à ce mouvement féministe dont la tradition, comme le souligne Clémentine Autain dans son tweet, est profondément pacifiste. Ouf! Un instant, j'ai craint qu'elle fût une identitaire d’extrême droite!

Dans tous les cas, je demande tout de même, en tant qu’homme, qu’une cellule psychologique soit immédiatement mise à ma disposition...

 

 

 

Lien permanent 15 commentaires

Commentaires

  • Ils se fabriquent une extrême-droite sur mesure. Ah les malhonnêtes, les soumis.

    Quant à Merluche, c'est l'hôpital qui se moque de la charité.

    Et l'Alice au pays des corneilles, elle croasse de drôles de chose: « Ne pas avoir un mari, ça m’expose plutôt à ne pas être violée, ne pas être tuée, ne pas être tabassée ».

    Bravo pour la généralisation tacite. Elle devrait rappeler la violence dans les couples lesbiens, plus fréquente que dans les couples hétéros.

  • Vous me rassurez! Je croyais qu'il s'agissait de quelque chose de grave!

  • Merci pour ce billet.
    Vous avez trouvé le ton juste.
    Quel soulagement...

  • @homme libre
    « Violence dans les couples lesbiens »

    Déclaration des meurtrières souvent notée par les légistes et les enquêteurs venus pour les premiers constats : « Lesbien descendue ? »

  • Déjà prévenus depuis des lustres par Paul Watzlawick que « la déliquescence des cultures précède la disparition des sociétés », c'est encore plus amusant d'y assister chaque jour davantage...

  • Il ne vous faut pas grand chose pour vous ébranler...

    Pour la décapitation du professeur, vous avez dit, répété et crié quoi ?

  • Le ton est parfait, le fait de relever la chose aussi. Mais j'avoue que j'ai d'autres chattes à fouetter qui me le rendent bien.

  • En anglais coffin signifie cercueil, elle est aussi wock la dame! Je ne vois pas cet extrême droite dont ils parlent tous! Enfin oui une, celle qui fait des attentats! En revanche je vois bien une extrême gauche prête a réouvrir les goulags pour mettre dedans tous ceux qui ne parlent pas leur novlangue! Il y avait aussi des bergers allemands devant et dans les goulags! Et le bruit des bottes étaient le même à Moscou, Pékin et à Berlin!

  • Je suis toujours amusé de voir ces "camioneuses" adopter tout le vocabulaire vestimentaire et physique des hommes et stigmatiser toute la gente masculine! Si elles étaient aussi détendues que ça, elles ne perdraient pas de temps avec ces chipotages genrés! C'est comme "zaza napoli" qui a en effet cassé sa biscotte, mais elle a encore des biscottes! Elle traite de "PD" un automobiliste qu'elle ne connait même pas! Lesbien descendu pourrait elle dire! Je trouvais la grande Collette et ses amies beaucoup plus drôles et cultivées! Le communisme a fait des millions de morts gays! Mais ça cette gauche d'opérette ne le sait pas, elle manque de culture de terrain!

  • Alice Coffin a été agressée verbalement et non physiquement !

    Or, chaque jour, des femmes et des hommes sont agressés verbalement et physiquement par leurs conjoints/conjointes dont la grande différence est que ces personnes - hommes et femmes - sont inconnues de la presse !

  • Indignation à géométrie variable de ces peudo-féministes alors qu'elles sont des habituées de ce genre d'actions, mais dans leur cas aggressives et sans humour, comme le 25 avril 2019 où Alice Coffin a perturbé un débat sur l'Europe organisé par Valeurs Actuelles. Bref, la gauche bobo et sectaire dans toute sa splendeur:

    https://twitter.com/les_normaux/status/1405870563621490698

  • Mon Dieu,! quelle triste époque. Enfin rien ne change vraiment et comme disait Michel Audiard "Les cons pardon les connes ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait".

  • Malades d'être nées femmes!

    Les sextoys ont de beaux jours avec ces hommes manqués....!

  • La propagande outrancière des médias main stream veut nous forcer à croire que le fait dêtre homo, trans, bi ou je ne sais quoi serait désormais la nouvelle norme, mais ce n'est pas le cas et l'écrasante majorité de la population est hétéro.

    Beaucoup plus grave: cette même propagande cherche même à laver le cerveau de nos enfants pour les faire douter de leur genre.

    Un exemple: la fameux test "Gender Unicorn" ou "Licorne du genre" auquel nombre de petits américains sont soumis à l'école (grâce à la gauche woke soutenue par Bidon 1er) et dont voici une traduction sur un site de .... L'Union Européenne.

    https://unicorn.mrtino.eu/

    Le lavage de cerveau inclut aussi la pseudo lutte pour le climat, les théories fumeuses ultra-féministes, l'antispécisme, le mouvement racialiste etc. Tout cette progagande de gauche, caractéristique des révolutions dites de couleur est financée, Oh suprise!, par le grand capital (World Economic Forum, UE, Soros, Bill Gates, Clinton etc.) dont le but est de semer le chaos en montant les homos contre les hétéros, le femmes contre les hommes, les noirs contre les blancs, bref toutes les minorités contre la majorité, et ce pour pouvoir créer ensuite un état mondial dictatorial dirigeant des personnes sans racines ni patrie qui ne seront plus que des consommateurs serviles, manipulables et interchangeables qui n'auront même plus droit à la propriété privée (alors qu'eux posséderont toujours plus, comme l'indique clairement l'Agenda 2030 du Forum économique de Davos:

    "Vous ne posséderez rien et vous serez heureux"

    Il suffit de voir cette vidéo officielle du forum Klaus Schwab:

    https://www.youtube.com/watch?v=DQ__NQmk7FE

    et pour ouvrir les yeux, lisez surtout ce qui suit:

    https://www.anguillesousroche.com/futur/vous-ne-possederez-rien-et-vous-serez-heureux/

  • Message hors sujet, quoique pas tant que ça, car tout comme Alice Coffin, il s'agit ici aussi de la même soupe mondialo-marxiste.

    Voilà tout ce que l'on a trouvé comme recteur de l'Unil: un petit blanc-bec parfait représentant du marxisme culturel. Au programme, égalitarisme forcené (à ne pas confondre avec égalité des chances) et lutte pour le climat.

    Bon lavage des cerveaux en perspective. Pauvres étudiants et surtout pauvre société qui, si on ne fait rien, sera dirigée ou plutôt détruite par ces endoctrinés rouges et verts.

    https://lesobservateurs.ch/2020/11/20/frederic-hermanm-le-prochain-recteur-de-luniversite-de-lausanne-est-un-specialiste-mondial-des-interactions-entre-les-changements-climatiques/

    et ce Monsieur pleure l'accord cadre, bien évidemment:

    https://lesobservateurs.ch/2021/06/30/le-nouveau-recteur-belge-de-luniversite-de-lausanne-pleure-laccord-cadre/

    et voici ce qu'il dit dans un article du Matin:

    "En formant les adultes de demain, nous pouvons transformer nos sociétés pour qu’elles deviennent plus sûres, plus égalitaires et plus stables sur le plan environnemental et économique"

    On sait très bien ce qui se cache derrière ces "belles paroles". "Transformer nos sociétés" dit-il? Pour obtenir quoi? Le meilleur des mondes? Tout cela me fait froid dans le dos!

    https://www.lematin.ch/story/un-recteur-belge-nomme-a-la-tete-de-lunil-778956813281

Les commentaires sont fermés.