Sauver le climat!

Imprimer

Par Pierre Béguin

«Autrement dit : il faut dramatiser, inquiéter, amplifier, exagérer, faire peur, c’est-à-dire tout le contraire de penser, examiner, réfléchir, débattre. On ne pense plus, on récite ; on n’examine plus, on assène ; on ne réfléchit plus, on psalmodie ; on ne débat plus, on insulte, on excommunie, on anathémise. On ventile...»    (Michel Onfray)

«Il va falloir rouler moins pour sauver le climat» titre les manchettes de la Julie. Je m’étonne que cette formulation «sauver le climat» ne suscite pas de réactions autour de moi. À force d’être martelés par les médias, brandis comme des étendards par des militants, répétés, sans distance critique, par Monsieur et Madame Tout le Monde qui ne font plus que bêler le catéchisme psalmodié par l’Évangile selon Saint GIEC, ces «objectifs» – «sauver le climat», «sauver la planète» – sont devenus dans notre entendement des enjeux à notre portée, parfaitement maîtrisables, pour autant que nous suivions un certains nombre de consignes et que nous acceptions un certain nombre de contraintes. Comme si nous possédions les connaissances, les formules, qui nous permettraient de contrôler le climat et la planète. «Qu’est-ce que tu fais demain ? Demain, bof ! la routine, je vais sauver le climat et puis j’irai me prendre un café croissant chez Martel». En réalité, il s’agit d’une posture totalement démiurgique dont je m’étonne qu’elle soit reléguée si simplement à hauteur d’homme. Pour qui nous prenons-nous ?! Pour des dieux?

Il suffirait pourtant de modifier un paradigme pour que l’absurde prétention de cette formule nous saute aux yeux. Remplaçons «climat» ou «planète» par «monde» : «Papa, quand je serai grand, je veux sauver le monde ! C’est bien mon p’tit ! En attendant essaie de réussir ton année scolaire.»

Soyons sérieux : personne ne maîtrise le climat, personne n’a la moindre idée de l’infinie complexité qui régule ses lois et ses variations. Réduire son fonctionnement, et son réchauffement, au seul CO2, au moyen de modélisations qui ont déjà fait la preuve de leur inefficience, tient de la propagande, de la religion – ou de l’hérésie scientifique, c’est selon.

A l’école primaire, on m’a enseigné que «Groenland» voulait dire «pays vert», que les Vikings avaient probablement utilisé ce tremplin de verdure pour atteindre ce que nous appellerons plus tard l’Amérique, et que tout cela se passait dans des temps pas si éloignés du nôtre, bien après l’homme de Cro-Magnon. On m’a dit que les Pierres du Niton avaient été charriées par le glacier du Rhône qui s’étendait alors jusqu’à Lyon. Plus tard, au cours de latin, Tite-Live m’a appris qu’Hannibal et son armée, au début de la deuxième guerre punique (218 av. J.C.), avaient traversé les Alpes avec des éléphants – non pas en été mais au mois de novembre, s’il vous plaît ! – par La Tarentaise, le col du Petit Saint-Bernard ou les cols unissant la vallée de la Maurienne, on ne sait pas exactement. Qu’importe! Il a traversé. En quinze jours. Et même que durant l’Antiquité un tel périple n’était pas exceptionnel, prétendent les historiens. Essayez d’entreprendre une telle expédition, qui plus est avec des éléphants et au mois de novembre, à notre époque d’«urgence» climatique (ou de «crise» ou de «dérèglement», comme vous voudrez) qui ne nous laisse, selon les plus optimistes de nos Cassandre, que quelques décennies de sursis! Par rapport aux temps des Vikings ou d’Hannibal, il semble que nous ayons encore de la marge.

Comprenez-moi bien ! Roulez moins en voiture, j’approuve. Diminuer au maximum nos vols en avion, j’approuve. Lutter énergiquement contre les marées de plastique, j’approuve. Manger moins de viande, même en n’étant pas un élu écologiste et même en privé, j’approuve. Supprimer le charbon et, à terme raisonnable, le pétrole et le gaz (surtout le gaz de schiste dont les E.-U. vont nous abreuver), j’approuve. Favoriser la transition énergétique – à l’exception des éoliennes qui sont une véritable catastrophe écologique – j’approuve aussi. J’approuve tout. A condition que cela se fasse dans la réflexion et dans des délais qui permettent une transition sans heurts, loin des peurs, des menaces, des religions du climat, du fanatisme dont le capitalisme vert fait actuellement son beurre. Je comprends que la principale menace pour notre civilisation (et non pour la planète qui se portera très bien même après notre passage programmé) – l’explosion démographique – nous impose des contraintes, des limitations drastiques de nos libertés, avant qu’elle ne se transforme en curée en nous dressant tous les uns contre les autres faute de ressources et de territoires (Aïe ! Voilà que je cède moi aussi au catastrophisme à la Mad Max; la contamination, que voulez-vous!) Mais de grâce, puisque la Bien-pensance nous empêche de désigner les vrais problèmes, qu’on cesse cette litanie du pire qui ne mène qu’à des décisions aussi hâtives qu’aberrantes, et qui, en finalité, ne font qu’accroître l’empreinte énergétique que nous entendons combattre ! «Je veux que vous paniquiez!» répétait Greta, l’icône marketing du nouveau marché capitaliste vert, heureusement reléguée aux oubliettes – espérons-le – définitivement. Et bien non! Assez de peurs! Assez de panique! Assez de cataclysmes! La planète en a vu bien d’autres, et des bien pires !

Alors si nos autorités genevoises veulent nous imposer des contraintes, des limitations à nos libertés, qu’elles s’en expliquent ouvertement, sans se cacher derrière le lénifiant discours de l’urgence climatique. Comme si, dans notre minuscule parcelle de terrain, nous avions la totale compréhension et la maîtrise des lois climatiques, et la capacité d’influencer sur quoi que ce soit de la planète ou de l’univers.

Quelle prétention ! - Je viens de recevoir un courriel de la Maison Rousseau et de la Littérature m’invitant à une conférence sur «L’approche queer de la traduction», accompagné de cette question : «Et si la théorie queer permettait la traduction de manière à échapper au déterminisme et au naturalisme ?» Non, non, non, les frères Jacques – Derrida et Lacan – ne sont pas morts ! Et la théorie genre est aussi démiurgique et délirante que la politique climatique ! Au secours ! Ils se prennent tous pour Dieu !

Allez ! En vérité je vous le dis, un peu de mesure, un peu d’humilité, un peu de lucidité, et beaucoup de bon sens devraient suffire à notre survie. Même passé 2050…

Lien permanent 9 commentaires

Commentaires

  • Petit rappel sur le mensonge climatique:

    https://odysee.com/@Roms17:d/Climat---Retour-%C3%A0-la-raison:d

    et aussi cette récente vidéo magistrale sur le mensonge de la "pandémie" de Covid, organisée par les mêmes individus:

    https://crowdbunker.com/v/en6ygZS121

    Pour ceux qui doutent et qui voudraient télécharger les documents officiels mentionnés dans cette vidéo, ils les trouveront ici:

    https://stopworldcontrol.com/proof/

  • Chacun veut se donner bonne conscience. Cela suffit à expliquer une grande partie des prises de position.

  • Cher Monsieur Béguin, encore un autre de vos excellents billets sur la folie woke. Merci! La toute dernière émission de Radio Québec sur le Waterloo mondialiste fait une très bonne synthèse et nous explique pourquoi tous ces maux ont la même origine. Je vous la conseille:

    https://rumble.com/v188haj-le-waterloo-mondialiste.html

  • “Soyons sérieux : personne ne maîtrise le climat, personne n’a la moindre idée de l’infinie complexité qui régule ses lois et ses variations.“
    Certainement pas vous, en effet!
    Mais les milliers des publications faites par des milliers de scientifiques travaillant depuis des décennies sur le sujet oui!
    Plutôt que de vous insurger de votre ignorance, et de la croire, naturellement et essentiellement, partagée par tous vos congénères humains. Renseignez-vous! Passez quelques centaines d’heures à lire lesdites publications, à écouter les conférences de spécialistes. Cherchez à comprendre les mécanismes environnementaux et écologiques (qui je vous l'accord sont souvent très complexe).
    Vous vous rendrez compte que les sciences n'ignorent pas leurs ignorances évidentes, ainsi que les limites qui les touchent. Mais vous réaliserez aussi que certains faits scientifiques ne sont plus de l'ordre de la croyance à débattre.
    La terre est ronde, vous en conviendrez! Pourtant c'est un fait scientifique pas forcément évident à comprendre ni à prouver, là comme ça pour le quidam peu verser dans les sciences. Cela n’en est pas moins un fait établi qui n'est plus sujet à débat. Sauf pour quelques hurluberlus prompts à croire sans douter que leur ignorance est raison.
    Le climat sort de son cycle naturel à cause de l'activité humaine, et la sortie de ce cycle va induire une augmentation des événements climatiques extrêmes : est également une connaissance scientifique qui ne relève pas de la croyance et qui ne fait plus débat.
    Les conséquences probables, elles, de ce fait, dont on pourra, cette fois, débattre sont : une baisse radicale des capacités mondiales à cultiver les sols (milieu pédologique mort). Des territoires entiers devenant invivables plusieurs mois par année. Et, par la force des choses, des migrations climatiques massives, et des victimes par millions.

    Votre conviction d’avoir la liberté (je crois même lire entre vos lignes le Droit!) de faire ce qu'il vous plaît par ignorance n'est pas de l'humilité, mais l'égoïsme d'un vieil enfant.

    Vous m'assurez que : “un peu de mesure, un peu d’humilité, un peu de lucidité, et beaucoup de bon sens devraient suffire à notre survie. Même passé 2050…“
    En 2050 j'aurai encore plus d'une décennie à vivre avant d'avoir l'âge que vous avez aujourd'hui. Et j'espère pouvoir en faire autre chose que de survivre. Mais votre liberté de faire et d'ignorer, m'aura alors, certainement, volé ma liberté de faire autre chose que de survivre, avec humilité et bon sens.

    Oui, l'humanité influence le climat. Oui, cette influence va s'avérer catastrophique pour l'humanité. Et ceux qui, nombreux comme vous, choisissent d'ignorer cette connaissance s'offrent la liberté d'hypothéquer les conditions de vie de tellement d’ “autres“ à travers le monde, à partir de maintenant et pour les siècles à venir.

    Même si des millions d'humains ignorent notre liberté de jouir d'un climat aussi stable, prévisible, et nourricier que les générations précèdent; même si des milliards de femmes vivent quotidiennement l'humiliation et la restriction de leur liberté; j'aime à croire que “La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.” Mais force est de constater que la liberté n'est pas un droit, mais un privilège...et j'ai bien peur que les privilégiés préfèrent rester dans leur sombre caverne plutôt que d’écouter et de comprendre au risque de perdre certains privilèges.

    Aller bisous bisous One LOVE ;)

  • "Certainement pas vous, en effet!"

    Et vous encore moins Blob!

    1) La vérité sur les "milliers des publications faites par des milliers de scientifiques travaillant depuis des décennies sur le sujet" auxquelles vous faites allusion, eh bien ce mythe est basé sur un mensonge promu par Obama et l'activiste John Cook. Ce dernier a cherché à montrer l'existence d'un prétendu consensus scientifique écrasant par une manière biaisée dans le but de renforcer les appels alarmistes des écologistes, mais c'est un tour de passe-passe mensonger:

    https://odysee.com/@Roms17:d/Climat---Retour-%C3%A0-la-raison:d

    2) Vous ajoutez: "Renseignez-vous! Passez quelques centaines d’heures à lire lesdites publications, à écouter les conférences de spécialistes"

    Alors commencez par vous renseignez vous-même sur les milliers de scientifiques que l'on décrédibilise et empêche de s'exprimer. On en entend jamais parler, car ils sont bannis des médias tout comme tous les spécialistes mondiaux qui ont osé critiquer les pseudo vaccins anti covid ont été traînés dans la boue. Commencez donc par exemple par vous renseigner sur ce qu'est vraiment le GIEC et sur ses mensonges:

    https://odysee.com/@Flash:3/les-12-mensonges-du-GIEC_TVL:1

    3) Tout comme on a nous a menti sur les prétendues armes de destruction massives de l'Iraq dont personne n'osait remettre en question l'existence à l'époque sous peine d'être envoyé au goulag médiatique et social, on nous ment à nouveau aujourd'hui sur le réchauffement climatique anthropique et ce pour une raison: tout cela fait partie du Great Reset, cette grande réinitialisation voulue par les élites de Davos dont le mot d'ordre est "vous ne posséderez rien et vous serez heureux" comme on le voit dans cette vidéo de propagande officielle du Forum économique mondial:

    https://www.youtube.com/watch?v=DQ__NQmk7FE

    Ils veulent aussi nous faire manger des steaks créés sur des imprimantes 3D faits avec des cellules prélevées sur des vaches, comme vous le verrez dans cette autre vidéo propagande officielle du Forum économique mondial:

    https://odysee.com/@Roms17:d/On-leur-fera-tout-avaler---World-Economic-Forum:3

    J'oubliais de préciser: il va de soi que ceux qui ne posséderont rien et mangeront cette saloperie seront les gueux, car les élites, elles, posséderont tout et mangeront les meilleurs steaks.

    4) Ce sera une société à deux vitesse:
    a) communisme pour le peuple qui ne possédera rien, car on lui aura tout pris en le ruinant par des taxes en tout genre (dont la taxe carbone), des restrictions, une inflation et effondrement de l’économie contrôlé afin de ne toucher que les petites entreprises

    b) capitalisme de connivence pours les élites qui posséderont tout, dans la droite ligne de pensée de la Société Fabienne qui a d’ailleurs inspiré la Forum économique mondial et dont le premier symbole était un loup déguisé en agneau, ce qui e dit long sur leur intentions:

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Fabian_Society

    5) Ces élites veulent arriver à une société de surveillance et de crédit social à la chinoise où les citoyens ne seront plus que des numéros (préparation de l’identité numérique de la fin du cash et du portefeuille d’identité digitale de l’entreprise Thales dans l’UE dans les mois à venir), et le prétendu réchauffement climatique anthropique n'est qu'un moyen parmi d'autres pour déposséder et contrôler le people. Faire people au bon people avec le prétendu réchauffement climatique anthropique va servir à le ruiner et le contrôler. D’ailleurs lors de leur dernier meeting à Davos les membres du Forum ont déjà prévu de nous tracer grâce à un “passeport carbone”:

    https://odysee.com/@enlightenedones!:1/Alibaba-Group-President-Boasts-at-WEF-About-Upcoming-Individual-Carbon-Footprint-Tracker:f

    “Fin de la vente des véhicules thermiques en Europe pour 2035” nous dit-on, mais bien entendu, eux, les milliardaires, pourront continuer à se déplacer en jet privé et à utiliser leur voiture luxe:

    https://profidecatholica.com/2022/06/10/lecologie-ce-nest-que-pour-les-gueux-cest-pas-pour-nous-les-tres-tres-riches-qui-roulons-en-ferrari-bentley-maybach-etc/

    6) Mais écoutez donc Yuval Noah Harari, le conseiller en chef de Klaus Schwab, fondateur du Forum économique mondial, nous parler de ce monde merveilleux qu'ils nous préparent:

    https://odysee.com/@CyberWalker.:f/Yuval-Noah-Harari---Compilation-(FR):1

    et

    https://odysee.com/@Roms17:d/Le-futur-programme-de-Macron-c'est-Harari-qui-en-parle-le-mieux:5

    Et surtout ne venez pas me traiter de complotiste, car toutes ces vidéos sur les projets du forum économique mondial sont officielles et publiées par ce forum lui-même ou alors des interviews de son conseiller en chef Harari.

    Alors avant de régurgiter la propagande mondialiste sans savoir de quoi vous parlez, renseignez-vous!

    Merci et bonne journée.

  • Le Taux de fertilité (naissances par femmes) Le taux de fertilité est le nombre moyen d'enfants qu'ont les femmes d'un pays au cours de leur vie, entre 15 et 50 ans.
    Stat 2020 Au Nigeria = 5.25

    la croissance démographique sera responsable de 35% de l'augmentation des émissions de CO2 au niveau mondial et de 48% dans les pays en voie de développement, d'ici a 2100.

    Faut arrêter de baiser... c'est une question de survie

  • @ Brad: si vous êtes assez naïf pour croire à toute cette propagande grand bien vous fasse. Il ne faudrait donc plus avoir d'enfants pour nous sauver d'un prétendu réchauffement climatique qui de plus n'a rien d'anthropique!

    Un autre délire du même genre:

    Le gouvernement de Nouvelle Zélande prévoit d'imposer un impôt sur les vaches et les ovins, car leurs flatulences produiraient trop de méthane qui contribue au réchauffement climatique!

    https://www.washingtonpost.com/climate-solutions/2022/06/09/new-zealand-cow-sheep-burp-belch-climate-change-methane/

    Dans un cas de ce genre il faut se poser la question de savoir qui est à la tête d'un tel gouvernement. Eh bien c'est Jacinda Ardern.

    Et, comme par hasard, elle fait partie de la grande machine mondialiste vu qu'elle est une Young Global Leader du forum économique mondial. Vous la trouverez ici en descendant sur la page:

    https://www.younggloballeaders.org/community?utf8=%E2%9C%93&q=jacinda

    Il est donc bien logique qu'en tant pion du sytème elle promeuve l'agenda mondialiste.

    PS: Sur le même site vous pouvez aussi vous amuser à rechercher, Macron, Sanna Marin, Chrystia Freeland, Sean Fraser, Pete Buttigieg, tous ministres, et chez nous Chappatte (on comprend beaucoup mieux le choix du sujet de ses caricatures quand on sait cela) etc. Bien d'autres membres célèbres tel Bill Gates, Angela Merkel, Justin Trudeau, Nicolas Sarkozy, Tony Blair n'y sont plus cités, car sur le site on n'inclue que les plus récents.

  • Que voilà un coup de gueule qui fait du bien! J'applaudis des deux mains.
    Et merci aussi à Aramis pour sa réplique à Blob.

    Cette phase (cyclique) de réchauffement sera suivie, comme cela n'a cessé d'être le cas depuis des millions d'années, par une phase de refroidissement. Il y a 20'000 ans, ce qu'on appelle aujourd'hui le glacier du Rhône s'étendait jusqu'à Lyon et à Sisteron. Dans 20'000 ans ou un peu plus, ce sera de nouveau le cas. L' “urgence” climatique est donc de se préparer à cette nouvelle glaciation, car ce qu'on appelle aujourd'hui le bassin lémanique ne sera plus qu'une couche de glace épaisse d'au moins 200 mètres.

    Le climat terrestre dépend, entre autres, des éruptions solaires (elles aussi cycliques), de l'inclinaison de la terre autour de son axe (qui varie), de la distance de la terre au soleil (qui varie elle aussi), tous éléments que l'être humain est, en l'état, incapable de maîtriser. Et les fluctuations enregistrées au sein et à la surface du soleil dépendent d'événements (plus ou moins cycliques) qui se produisent ailleurs dans la voir lactée. De même que les fluctuations au sein de la voie lactée sont liées à des événements (plus ou moins cycliques eux aussi) qui se déroulent dans les galaxies voisines et au-delà.

    À côté de tout ça, les émissions de CO2 dues à l'activité humaine sur la Terre ne sont qu'un pet dans un ouragan.

  • "Et la théorie genre est aussi démiurgique et délirante que la politique climatique !"

    En effet et les deux sont promus par les-mêmes individus!

    Voilà un vidéo sur ce qui est enseigné aux enfants américains dès leur plus jeune âge, puis bien sûr au collège et à l'université par des gens qui se prétendent professeurs. Accrochez-vous, ce sont 7 minutes qui décoiffent:

    https://www.youtube.com/watch?v=5SwU54BDDE0&t=3s

    Si vous croyez que nos enfants sont épargnés ici, détrompez-vous. Il vous suffira de lire ce billet pour vous en rendre compte:

    http://haury.blog.24heures.ch/archive/2022/04/11/l-echec-d-une-certaine-arrogance-socialiste-872853.html

    où vous apprendrez entre autres que le canton de Vaud a fait réimprimer les livrets de l’élève aux couleurs LGBT:

    "C’est dans cet esprit que Madame Amarelle a conduit sa politique. Son programme d’intégration systématique de tous les enfants – au prix de détruire le fonctionnement de l’école et d’épuiser les enseignants – était porté par cette conviction d’incarner « le bien ». On a profité du COVID pour diminuer les exigences, obsession socialiste de réduire le nombre d’échecs en supprimant les épreuves. Au motif de lutter contre certaines discriminations, le carnet journalier (ou livret de l’élève) a été réimprimé aux couleurs LGBT. Tout récemment, Cesla Amarelle a foncé tête baissée dans le combat contre les « discriminations de genre » en apportant son soutien aux enfants prétendument « non binaires » ou distincts du genre « attribué à la naissance » (formule qui laisse entendre que ce genre ne relèverait que d’un choix arbitraire des parents et de l’administration)."

Les commentaires sont fermés.