La faute à M'Bappé

Imprimer

Par Pierre Béguin

Il se passe décidément des choses bien étranges dans ce bas monde. Pendant des mois, on a hurlé au crime contre l’humanité parce que les Russes s’entêtaient à bombarder la centrale nucléaire de Zaporijjia. Jusqu’au jour où l’on a admis sans l’admettre tout en l’admettant que ladite centrale était précisément aux mains de ces mêmes Russes. Des Russes qui devaient donc avoir avalé des tonneaux de Vodka pour:

1. bombarder une centrale nucléaire qu’ils occupent eux-mêmes;

2. rater systématiquement, et fort heureusement, leur cible depuis des mois.

Cette bizarrerie n’a pas échappé aux journalistes les plus futés qui, ces dernières semaines, imaginent des contorsions stylistiques à la limite du grotesque:

1. pour dire que la centrale nucléaire est toujours la cible de tirs;

2. pour éviter d’avoir à mentionner les auteurs de ces tirs.

Soyons clairs! Ce conflit, je laisse le soin d'en parler à ceux qui sont moins béotiens que moi en la matière, et ça fait déjà beaucoup de monde. Mais tout de même, on ne peut pas m’empêcher de remarquer des incohérences médiatiques. Tenez, pas plus tard que ce matin, je lis sur teletext – oui, je suis un des derniers australopithèques qui lit encore teletext – l’annonce suivante:

Le directeur général de l’AIEA s’est dit prêt à se rendre en Ukraine et en Russie pour poursuivre les consultations visant à mettre en place une zone de protection autour de la centrale nucléaire de Zaporijjia. «Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour éviter un accident nucléaire qui ajouterait à la tragédie une souffrance» a déclaré Rafael Grossi lors de la conférence générale annuelle de l’AIEA à Vienne. La centrale est occupée par les troupes russes depuis le 4 mars, et a été visée à plusieurs reprises (je souligne).

Décidément, on nous cache tout, on nous dit rien! Mais quel est donc l’abruti qui, depuis des mois, bombarde cette centrale tout en ratant la cible pour notre plus grand soulagement? Dans la doxa médiatique, il est impensable que ce soient les Ukrainiens, mais dans la stricte logique, il est absurde que ce soient les Russes. Le Saint-Esprit? Personnellement, je penche pour M’Bappé. Il n’y a que lui qui peut rater ainsi la cible. Il suffit de se remémorer son fameux penalty contre la Suisse.

Et voilà que, maintenant, les Russes se mettraient à saboter leurs propres gazoducs! Ce n’est pas par la gorge qu’ils se l’envoient, la Vodka, mais par intraveineuses! Remarquons tout de même que, là, même en fond de mer, ils n'ont pas raté la cible, cette fois. En fait, si j'ai bien compris, les Russes ressemblent aux pirates d'Astérix qui sabordent leur navire à la seule vue des Gaulois. Allons donc! Puisque je vous dis que c’est M’Bappé! Il lui arrive aussi d'atteindre la cible: la preuve!

A part ça, ce même teletext m’apprend que Moscou a accordé la nationalité russe à l’ignoble lanceur d’alerte et ancien employé de la gentille agence nationale de la sécurité américaine (NSA), Edward Snowden, réfugié politique en Russie totalitaire des très démocratiques USA depuis 2013. Pour mémoire, Snowden, recherché par les États-Unis, avait trahi son pays en divulguant à la presse des dizaines de milliers de documents de la NSA, révélant ainsi la bienveillante surveillance exercée par Washington sur la planète et sur plusieurs chefs d’État, à leur insu mais pour leur bien, cela va sans dire. Ledit Snowden, 39 ans, serait de plus exempté de l’ordre de mobilisation pour l’offensive en Ukraine.

Écœurante provocation, isn’t it! Mais là en revanche, c’est sûr, M’Bappé n’y est pour rien.

 

Lien permanent 9 commentaires

Commentaires

  • Excellent! Merci pour votre humour bienvenu!

  • Ce que vous relevez a été mentionné dans un même C dans l'air à plusieurs reprises. Je veux dire que dans la même émission, ils ont (les généraux (français, donc bidon...) comme les experts (tout aussi bidons) déclaré que la centrale était en mains russes et qu'elle avait été l'objet de tirs ...russes. Il n'y a qu'en France qu'on peut assister à un tel niveau de désinformation. Hier, le C dans l'air était à s'arracher les cheveux. Pas un seul soupçon sur un autre auteur des sabotages de pipe-line que les Russes...
    La probabilité qu'il s'agisse des Américains est à mon avis de 99.9%. Ils savaient que la culpabilité serait directement donnée aux Russes, et maintenant ils peuvent maintenir l'Europe sous leur coupe pour longtemps...

  • Notre expert national, le colonel EMG Jacques Baud, pense comme vous Monsieur Béguin, mais vous pouvez être sûr qu'il ne sera pas invité par la RTS, ni par la presse romande:

    https://odysee.com/@Roms17:d/Les-Am%C3%A9ricains-sont-probablement-responsables-de-l%27explosion-des-gazoducs-russes-!---Jacques-Baud:e

  • @Fantasio, il ne vous aura pas échappé que je n'ai jamais accusé qui que ce soit dans cette histoire, à part M'Bappé...

  • Cela dit, la cécité, la sottise, la veulerie, la lâcheté, l'opportunisme, la servitude - quel mot utiliser? - des dirigeants européens est effrayant, voire criminel, depuis le début de cette guerre. Criminel est en tout cas le mot que j'utiliserais pour qualifier le rôle des médias mainstream dans cette affaire. Cela fait longtemps qu'ils ont dépassé la simple propagande. Et malheureusement, la RTS s'inscrit dans cette mouvance...
    Quant au sabotage des gazoducs, on aurait au moins espéré qu'il serve à ouvrir enfin les yeux de tous ces abrutis. Je fais le pari que ce ne sera pas le cas.

  • Encore un petit mot : la réaction des Français quant aux référendums du Donbass sont assez risibles. En 1860, la France annexait la Savoie et le faisait admettre par un référendum où seuls les bulletins OUI étaient imprimés, votation surveillée directement par des soldats français...
    Qu'ils rendent la Savoie aux Savoyards, la Corse aux Corses, la Guyane, la Nvelle-Calédonie, etc, etc... avant de jouer les roquets aux basques des Russes...

  • A propos de ce gazoduc, il a été question de sabotage.
    Mais pas de sabordage.
    On se perd en conjonctures : qui peut avoir avantage à faire exploser ce gazoduc et quel est le message?
    Ou plus simplement : A qui profite le crime?

    Une fois M'bappé exclu et si on admet que l'opération aura nécessité des moyens importants, donc le concours d'un état, est-ce que l'on peut éliminer les états riverains immédiats (Suède et le Danemark) vu la dangerosité et la pollution engendrées ?
    Peut-on envisager qu'ils aient été court-circuités par leur alliés de l'UE, de l'OTAN ou par la CIA? C'est bien sûr envisageable, surtout si on part de l'idée que désormais, tout est régi par une brutalité aveugle. C'est ça, la guerre, la vraie. On ne s'interdit rien et on en met plein la vue à ses ennemis, tant au niveau individuel (viols, tortures, destruction de maisons et exécutions) qu'au niveau géopolitique où on se menace des pires armes de destruction et dévastation.

    Qu'est-ce que le gazoduc Nord Stream 1? Un objet qui n'a plus d'utilité. Il ne fonctionne plus correctement depuis des mois puisqu'il y aurait des problèmes de maintenance à son départ, près de Vyborg.

    Qu'est-ce que le sabordage ?
    https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/saborder/70376

    1. Couler volontairement un navire pour éteindre un incendie, ou pour l'empêcher de tomber dans les mains de l'ennemi.
    Synonymes : couler - torpiller

    2. Mettre volontairement fin à l'activité d'une entreprise.
    3. Agir de manière à détruire un projet.

    Je ne tranche pas, il est bien trop tôt pour avoir une idée précise de qui se joue à Zaporijja ou au fond de la Baltique.
    A qui profite la consternation provoquée par ces explosions? Qu'est-ce que l'on est censé comprendre ?
    Mon hypothèse : les infrastructures peuvent devenir des armes dévastatrices et on est tellement déterminés à gagner qu'on se fiche de nos populations civiles ou de l'état des lieux. On n'a même pas besoin d'utilser une bombe nucléaire ou un missile quelconque, il suffit seulement de viser une centrale ou un gazoduc.
    Est-ce que les Ukrainiens ou Européens ( totalement soumis aux Américains) le feraient chez eux pour impressionner, par crainte de le faire sur territoire russe? C'est possible, bien sûr.

    On finira probablement par savoir, tout finit par sortir, mais parfois il faut attendre des années.

  • Je vous recommande vivement de ne pas manquer l'émission de propagande française* C dans l'air. Vraiment instructif. Dimanche, Clemenceau nous déclare que tout le monde sait que la Crimée est ukrainienne. Ah bon ?
    Aujourd'hui, il y a quelques minutes, Trinquand, général français donc voilà, nous dit que l'effet de poursuivre l'adversaire pour le bousculer est une invention des pilotes de chasse anglais, à propos de la contre-offensive ukrainienne. Je pense qu'il n'a jamais entendu parler de l'offensive allemande de mai 1940 qui a dégommé l'armée française - dite la meilleure du monde, bien entendu - en deux semaines...
    * Dans Forum il y a quelques jours, on nous a paré de fatigue informationnelle.
    Ah bon ? Ces gens pensent donc sérieusement qu'ils font de l'information et non de la propagande ? Je crois que les gens, moi le premier, sommes fatigués de leur alignement sur les thèses américaines, qui ne veulent que la chute de l'Europe...

  • Nouvelle excellente analyse sur le sabotage du pipeline Nordstream:

    https://www.youtube.com/watch?v=WsesaSMslD4

Les commentaires sont fermés.